La Serbie va être le premier pays européens où sera produit le vaccin chinois Sinopharm contre le Covid-19, a annoncé le président Aleksandar Vucic, le 11 mars.

Vaccin de la société Sinopharm

Un accord concernant la construction d’une usine sera signée dans les deux semaines, financée par la Chine et les Émirats arabes unis, a indiqué Aleksandar Vucic.

« Nous allons commencer à produire le vaccin dès le 15 octobre », a déclaré le président à la chaîne publique RTS après avoir reçu le prince héritier d’Abu Dhabi Mohammed bin Zayed al Nahyan.

Pays candidat à l’Union européenne, la Serbie maintient des relations diplomatiques et économiques étroites avec Moscou et Pékin, et a eu recours à des commandes de vaccins chinois Sinopharm et russe Spoutnik V pour vacciner à ce jour 1,5 million de ses 7 millions d’habitants.

Aleksandar Vucic a précisé que les vaccins produits en Serbie pourraient être livrés « même à prix coûtant » à d’autres pays de la région.

Ce dernier a indiqué que « la coopération entre la Serbie et la Chine a connu un développement étonnant ces dernières années et a abouti à une lutte commune et efficace contre la pandémie de COVID-19 ».

L’amitié entre la Chine et la Serbie est « fondée sur une amitié sincère, la solidarité et le respect », a affirmé Aleksandar Vucic lors d’une conférence de presse après avoir rencontré l’ambassadrice chinoise en Serbie, Chen Bo.

La Serbie a reçu le 5 mars le troisième lot de vaccins contre le COVID-19 en provenance de Chine, a déclaré le président. Les premier et deuxième lots de vaccins chinois sont arrivés en Serbie le 16 janvier et le 10 février.

« Il y a un an, lorsque l’épidémie de coronavirus est apparue dans notre pays, la Serbie a bénéficié d’un grand soutien de la Chine, qui a envoyé du matériel, des respirateurs et du personnel qui a réalisé deux laboratoires », a rappelé Aleksandar Vucic.

Pour sa part, Chen Bo a déclaré que « malgré l’impact de la pandémie de coronavirus, la coopération entre les deux pays se développe à grands pas ». La Chine fait de ses vaccins anti-Covid-19 des biens publics mondiaux, a-t-elle indiqué, ajoutant que des pourparlers sont en cours entre la Chine et des pays de l’Union européenne sur l’achat de ces vaccins.