En pleine tension avec les Etats-Unis, la Chine a mené des exercices militaires aériens « de haute intensité » en mer de Chine méridionale, un message adressé à Washington qui a fait croiser deux porte-avions dans cette zone contestée.

Découvrez notre dossier sur le conflit en mers de Chine

Le gouvernement chinois revendique, pour des raisons historiques, la quasi-totalité des îlots et récifs de la mer de Chine méridionale face aux autres riverains (Malaisie, Vietnam, Philippines, Bruneï). Chaque pays contrôle plusieurs îles.

Les Etats-Unis s’opposent aux prétentions de la Chine dans la zone et conduisent ainsi régulièrement avec des navires de guerre des opérations nommées « liberté de navigation » en mer de Chine méridionale. Neutre jusqu’ici, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a pris partie mi-juillet pour les riverains opposés à la Chine, jugeant les prétentions chinoises «illégales».

Or la Marine de l’Armée populaire de libération (APL) de Chine a effectué un entraînement intensif pour ses nouveaux avions de guerre, dont les bombardiers H-6G et H-6J, en mer de Chine méridionale, a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense nationale.

« Cet entraînement faisait partie du plan annuel ordinaire de la Marine », a indiqué Ren Guoqiang, porte-parole du ministère de la Défense nationale, lors d’une conférence de presse. « Il a permis d’améliorer les compétences techniques et tactiques des pilotes et la capacité de combat par tous les temps de la Marine », a ajouté ce dernier.

Le porte-parole a également souligné que « la Chine sera encore plus déterminée à défendre sa propre souveraineté et sa sécurité, et à maintenir la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale, en dépit des tentatives des Etats-Unis pour semer le désordre dans la région ».

Commentant l’envoi par la partie américaine de deux porte-avions en mer de Chine méridionale pour des exercices, Ren Guoqiang a indiqué que « les actions des Etats-Unis ont démontré pleinement leurs mentalités hégémoniques et de deux poids, deux mesures ».

« Les Etats-Unis se présentent comme un « arbitre » sur la question de la mer de Chine méridionale, mais sont en fait un perturbateur de la paix régionale, un destructeur de la coopération régionale et un instigateur de tensions régionales », pour le porte-parole.

Ce dernier a exhorté Washington à « cesser de fabriquer des déclarations fausses, de mener des actions militaires provocatrices en mer de Chine méridionale et de semer la discorde entre les pays de la région ».