D’après l’agence de presse belge, Belga, plus d’une centaine de personnes ont été évacuées ce 11 février d’une tour d’habitation de 35 étages à Hong Kong, après la découverte d’un second cas du nouveau coronavirus dans cette résidence, mais à un étage distinct.

Les autorités s’interrogent sur une éventuelle contagion au travers des canalisations.

Les résidents de Hong Mei House ont été invités à quitter en pleine nuit cette tour appartenant à la résidence Cheung Hong Estate située sur l’île de Tsing Yi, au nord-ouest de l’Île de Hong Kong.

Des membres des services sanitaires en combinaison intégrale blanche ont vérifié si l’épidémie s’est propagée davantage dans cette résidence abritant 3.000 personnes.

Les autorités hongkongaises se montrent extrêmement vigilantes quant aux nouveaux cas, en raison de l’extrême densité de population dans la mégapole de 7 millions d’habitants, où la majorité de la population réside dans des tours, qui peuvent dépasser les 60 étages.

D’autant plus que le territoire reste traumatisé par le souvenir de l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait 299 morts à Hong Kong en 2002-2003. Le cas de la résidence Amoy Gardens est dans les mémoires, car 321 personnes avaient été infectées dans ce lotissement résidentiel.

42 personnes qui avaient péri. L’enquête avait révélé que le coronavirus circulait verticalement dans les canalisations des salles de bain, se répandant à une vitesse prodigieuse d’un appartement à l’autre. La maladie avait été importée par un chinois souffrant de diarrhée qui était venu rendre visite à son frère habitant dans une des tours d’Amoy Gardens.

Les autorités ont annoncé ce 11 février que l’évacuation d’une partie des résidents de Cheung Hong Estate était une mesure de précaution suite à la découverte d’un cas au troisième étage de Hong Mei House.

Il s’agit d’une femme de 62 ans, qui est le 42ème cas du nouveau coronavirus détecté dans la ville. Or son appartement est situé dix étages au-dessus de celui d’un homme qui avait été diagnostiqué auparavant, et qui était le 12ème cas de la maladie.

« Nous ne sommes pas sûrs de ce qu’a été le vecteur de la transmission », a déclaré Wong Ka-hing, du Centre de protection sanitaire, lors d’un point presse. Par mesure de précaution, les habitants de tous les appartements de la tour situés exactement au-dessus et en dessous de ceux de l’homme et de la femme ont été évacués et ont été mit en quarantaine de 14 jours.