Le président américain Donald Trump a déclaré le 24 février qu’il allait reporter l’échéance, initialement prévu le 1er mars, des droits de douane sur les produits chinois importés aux Etats-Unis.

Ce dernier a évoqué des « progrès substantiels » effectués par Washington et Beijing dans leurs négociations commerciales.

A lire aussi : La Chine et les Etats-Unis travaillent à des protocoles d’accord

Le président américain menaçait de porter de 10% à 25% les droits de douane sur quelque 200 milliards de dollars (176 milliards d’euros environ) de produits chinois importés si aucun accord n’était conclu.

Donald Trump a écrit sur Twitter que des avancées avaient été effectuées sur plusieurs questions sensibles avec la Chine, telles que la propriété intellectuelle, les transferts de technologie forcés, l’agriculture, le secteur des services et les devises. En conséquence, a-t-il dit, « je vais reporter la hausse des tarifs douaniers actuellement prévue au 1er mars ».

Donald Trump compte organiser un sommet avec son homologue chinois Xi Jinping dans sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, seulement si les deux camps ont effectué suffisamment de progrès en vue de la signature d’un accord commercial.

Donald Trump n’a pas fixé de nouvelle date-butoir pour la conclusion d’un accord avec la Chine, mais il dit envisager une très grande annonce d’ici une à deux semaines si tout se passait bien dans les pourparlers.

Or pour l’agence de presse Xinhua, « la prolongation de ces négociations et le report de nouvelles sanctions témoignent de la sincérité, de l’attention élevée et du sentiment d’urgence à Beijing et Washington. Mais cela montre aussi qu’il existe toujours des différences qu’il faudra aplanir avec un peu plus de temps ».