Les autorités hongkongaises ont ordonné la fermeture des pubs et des bars pour une durée de deux semaines à compter du 3 avril, dans le cadre de la mise en place de mesures plus strictes de distanciation sociale destinées à enrayer la propagation du coronavirus.

Toute violation des nouvelles mesures pourra être punie d’une peine allant jusqu’à six mois d’emprisonnement et une amende de plus de 6.000 dollars.

A lire aussiLes autorités hongkongaises font la chasse aux étrangers imprudents

Dans un communiqué, le gouvernement a indiqué que 62 cas confirmés de contamination ont pour origine des bars. Hong Kong a recensé 802 cas d’infection et quatre décès.

La compagnie aérienne hongkongaise Cathay Pacific 0293.HK va également réduire davantage ses capacités en passagers à cause d’une baisse importante de la demande, selon un mémo interne adressé au personnel consulté par l’agence de presse, Reuters.

Seuls deux vols long-courriers par semaine seront désormais maintenus à destination de Londres, Los Angeles, Vancouver et Sydney, tandis que la compagnie espère maintenir trois vols par semaine vers les principales destinations régionales comme Singapour, Pékin et Tokyo, dit le directeur général de Cathay dans le mémo.

La plupart des employés de la compagnie aérienne ont accepté de prendre trois semaines de congés sans solde dans le cadre de mesures de réduction des coûts, face aux pertes de revenus que connaît Cathay du fait de la crise sanitaire.