Les autorités sanitaires de Hong Kong n’ont signalé le 20 avril aucun nouveau cas de coronavirus, une première depuis le 5 mars. Elles ont exhorté les habitants à continuer de respecter de strictes mesures d’hygiène et de distanciation sociale et de s’abstenir de tout déplacement superflu.

Hong Kong est parvenu à éviter un pic épidémique identique à ceux observés dans d’autres pays. Les autorités ont recensés 1.025 cas de contamination et quatre décès depuis janvier et l’arrivée sur son sol du nouveau coronavirus apparu en décembre 2019 en Chine.

Bien que la population n’est pas soumise à un confinement complet, les écoles restent fermées, beaucoup de salariés télétravaillent et les centres commerciaux et les restaurants connaissent une affluence moins forte que d’habitude.

Quasiment tous les habitants hongkongais portent des masques, leur température est vérifiée à l’entrée des bâtiments commerciaux et administratifs et de nombreux distributeurs de gel hydroalcoolique gratuit sont à leur disposition.

A lire aussi : Fermeture des bars et des pubs à Hong Kong

Hong Kong a interdit les rassemblements de plus de quatre personnes depuis le 29 mars et cette mesure, initialement de 14 jours, a été prolongée jusqu’au 23 avril.

En effet, de nombreux étrangers étaient pointé du doigt pour leur non respect des mesures de quarantaine de 14 jours, la distanciation et le port du masque.

Les salles de sport, les cinémas et les différents lieux de divertissement sont fermés et plus aucune personne ne résidant pas dans la ville n’est autorisée à arriver via l’aéroport, pour une durée indéterminée.