Dans un communiqué de presse, l’Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA) a félicité les autorités chinoises pour le respect de ses engagements en matière de réduction de charbon.

En effet, la production de charbon continue de chuter avec une baisse de 16,6% sur un an (en glissement annuel) en juin 2016, et en baisse de 9,7% en glissement annuel entre janvier et juin 2016, le triple du taux de 2015.

« Le taux de transformation dans le secteur de l’électricité continue d’accélérer. La demande d’électricité a découplé de l’activité économique, et la Chine continue de se diversifier à partir du charbon plus rapidement que ce qui était attendu« , a expliqué Tim Buckley, analyste financier à l’IEEFA.

D’après le Bureau national des statistiques de la Chine, la production industrielle entre janvier et juin 2016 a augmenté de 6%, alors que la demande d’électricité est en hausse de seulement 1% en glissement annuel. De plus, la production d’énergie thermique est en baisse de 3,1% en glissement annuel à ce jour.

La demande d’électricité est « stagnante » d’après l’IEEFA, qui explique que « la Chine continue d’utiliser beaucoup moins d’énergie au charbon« . La production d’énergie basée sur du charbon est en train de perdre rapidement des parts de marché face à l’hydroélectricité (+ 13,4%), le gaz (+ 4,1%), le nucléaire (+ 24,9%), l’éolien (+ 13,9%) et le solaire (+ 28,1%) en glissement annuel.

Les importations totales de charbon ont augmenté de 8,2% en glissement annuel au cours des six premiers mois de l’année 2016.  De plus, le gouvernement a accentué la vente de voitures électriques, avec une hausse de 89% en glissement annuel, pour atteindre 285’000 véhicules.

« La Chine semble être sur la bonne voie pour atteindre 1 million de ventes de véhicules électriques par an » d’ici l’an prochain, avec un objectif de 3 millions de véhicules électriques par an en 2025, a indiqué l’IEEFA.