Les importations en provenance de la Chine ont progressé de 40% entre janvier et juillet de cette année par rapport l’an dernier. La Chine a importé pour 251,2 milliards de shillings (2 milliards d’euros) contre 179,6 milliards de shillings (1,45 milliards d’euros) précédemment.

Ces chiffres font de l’Empire du milieu le premier partenaire commercial de la Chine, devant l’Inde dont les exportations en direction de Nairobi ont reculé de 18 milliards de shillings (145 millions d’euros) pour se situer à 106 milliards 858 millions d’euros).

La présence chinoise est vivement critiquée au Kenya, car les importations chinoises inondent les marchés au détriment des produits kenyans.

D’autant que Nairobi n’a exporté que pour 4,4 milliards de shillings (35 millions d’euros) vers la seconde puissance économique mondiale. Beijing n’est pas dans le Top 10 des principaux importateurs de biens kényans, souligne le bureau kényan des statistiques (KNBS).

Le Kenya reçoit un prêt d’Eximbank