Le géant chinois des télécommunications, Huawei, a annoncé le lancement de ses nouveaux produits basés sur son système HarmonyOS, répondant aux expériences de la maison intelligente (maison connectée).

Il s’agit d’une étape supplémentaire vers le marché de la maison intelligente dans son accélération de l’innovation produit. Malgré les sanctions américaines, ayant temporairement perturbé sa ligne d’activité mobile, Huawei n’a jamais cessé de développer de nouvelles conceptions de produits et des types de produits diversifiés, allant des téléphones mobiles aux téléviseurs.

L’un des points forts des nouveaux produits lancés est la série d’écran intelligent V, qui, selon Huawei, possède un écran intelligent certifié par HDR Vivid, le premier du genre.

La série entière adopte un écran 4K à haut balayage de 120 Hz qui prend en charge la luminosité de crête HDR jusqu’à 1 000 nits, qui, par rapport à la norme HDR statique. Elle peut aussi présenter des couleurs et des couches plus riches et améliorer le contraste de la lumière et de l’ombre, a précisé Huawei.

Sur la base de la mise à niveau continue de l’expérience dans plusieurs domaines, y compris « Smart Eye » pour les applications d’intelligence artificielle, Huawei Smart Screen augmentera la valeur avec différentes expériences de consommation des utilisateurs d’appareils électroniques, a déclaré Richard Yu, PDG du Consumer Business Group de Huawei, lors de la présentation des nouveaux produits organisée à l’occasion de l’événement de lancement en ligne.

Tout en faisant progresser ses produits, Huawei maintient une position ouverte à la coopération, qui se reflète également, par exemple, sur la conception conjointe du système de sonorisation de sa nouvelle chaîne stéréo intelligente avec la marque audio française Devialet, marquant la première coopération entre les deux parties dans ce domaine.

Outre la maison intelligente, les smartphones, Huawei s’est lancé dans le développement de ces véhicules intelligents, qui devrait se faire en collaboration avec des constructeurs automobiles chinois.

Le géant chinois des télécoms Huawei a indiqué vouloir se lancer dans le secteur des véhicules intelligents et améliorer son système d’exploitation pour ses smartphones, afin de faire face aux sanctions américaines.

Leader mondial de la technologie 5G, Huawei s’est retrouvé au centre de la guerre commerciale sino-américaine, sur fond de rivalité technologique et de soupçons d’espionnage émis par Washington contre l’entreprise privée.

L’administration de l’ancien président Donald Trump a interdit aux compagnies américaines de commercer avec Huawei, coupant ainsi l’approvisionnement du groupe chinois en composants indispensables à ses produits – notamment à ses smartphones.

Lire aussi : Huawei toujours considéré comme une menace aux Etats-Unis

Dans ce contexte, le PDG de l’entreprise, Eric Xu, a indiqué que Huawei prévoit d’investir un milliard de dollars dans la conception de systèmes pour véhicules électriques ou utilisant l’intelligence artificielle.

Ce dernier a précisé que le développement de ces nouveaux produits se ferait en collaboration avec des constructeurs automobiles chinois.

Selon Eric Xu, Huawei continue son développement dans les secteurs de l’informatique en nuage («cloud»), des logiciels, ou encore des applications mobiles adaptées aux futures connexions 5G ultrarapides.

«Avec ces ajustements de notre portefeuille, nous sommes persuadés que nous pourrons survivre», a déclaré Eric Xu, devant des analystes du secteur, lors d’une réunion au siège de Huawei à Shenzhen (sud de la Chine).

Outre les sanctions infligées à Huawei, les Etats-Unis font aussi pression sur leurs alliés pour les dissuader de recourir aux services de Huawei pour leurs réseaux 5G.

Huawei a chiffré à au moins 10 milliards de dollars (9,1 milliards d’euros) les pertes causées jusqu’ici par les mesures américaines. Or la nouvelle administration du président Joe Biden, entrée en fonction en janvier, ne compte pas desserrer l’étau sur Huawei.

D’ailleurs, Hauwei est le plus grand fournisseur mondial d’équipements pour réseaux télécoms. Huawei fait partie des principaux fabricants mondiaux de smartphones mais a vu ses ventes baisser sur fond de difficultés à obtenir des composants.

Empêché par les sanctions américaines d’installer Android sur ses téléphones, Huawei a également fait part de son intention d’améliorer son système d’exploitation maison.