Des enseignants et des étudiants étrangers de huit pays, dont les États-Unis et la Nouvelle-Zélande, se sont récemment rendus au musée de l’art de la broderie de Taizhou pour y découvrir la culture locale de la broderie, exposée dans le musée de la broderie de Taizhou.

Malik, un enseignant étranger du Pakistan, a été très impressionné. « J’avais déjà vu le processus de production de la soie, et cette fois je découvre comment la soie devient une œuvre d’art à Taizhou. C’est si beau ! Ces œuvres m’impressionnent vraiment. De plus, elles sont à la fois artistiques et pratiques. Je les aime vraiment ! », a déclaré Malik.

Le musée des arts de la broderie de Taizhou a été lancé par Lin Xia, héritière de la troisième génération de la broderie de Taizhou. Le musée est ouvert au public gratuitement et permet de mettre en valeur le développement de la broderie de Taizhou et de promouvoir la culture de la broderie populaire de Taizhou. En tant que maître d’art et d’artisanat chinois, Lin Xia combine compétences en broderie traditionnelle et mode moderne pour former un nouveau genre avec les caractéristiques régionales uniques de la broderie de Taizhou. Elle a fondé sa propre marque culturelle et construit une chaîne industrielle culturelle et créative fondée sur des techniques de broderie traditionnelle.

Taizhou, situé sur la côte sud-est de la Chine, dans la province du Zhejiang, jouit d’une longue tradition culturelle de la broderie et de bien d’autres gisements culturels exceptionnels. À en juger par les très anciens fragments de tissu de soie mis au jour, la broderie de Taizhou date de plus de 1 000 ans. À la fin de la dynastie Qing, l’ancienne broderie de Taizhou a été parfaitement associée à la broderie sculptée étrangère pour former la broderie moderne de Taizhou avec ses caractéristiques régionales.

En tant qu’art populaire arborant l’esthétique occidentale et le savoir-faire traditionnel chinois, la broderie moderne de Taizhou est devenue l’un des types de broderies régionales les plus typiques de Chine avec près de 300 types de points hérités de trois générations, et a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de la province du Zhejiang, devenant la signature du patrimoine culturel immatériel du district de Jiaojiang.

Supervisées par les services du patrimoine culturel immatériel de la ville de Taizhou et du district de Jiaojiang, les entreprises locales ont exploré et révélé l’évolution culturelle, la culture régionale, la valeur sociale et la généalogie de la broderie de Taizhou. Les éléments culturels, techniques et artistiques de la broderie de Taizhou sont extraits et transformés par le design créatif.

Les entreprises locales se sont emparées de la culture locale unique comme d’atouts patrimoniaux et de la marque du patrimoine immatériel de la broderie comme d’un vecteur pour intégrer les savoir-faire immatériels dans la vie moderne. La broderie de Taizhou est sur la voie de la perfection en matière de savoir-faire, de perception et de praticité.

Liens des images :

  • Lien : http://asianetnews.net/view-attachment?attach-id=425453
  • Légende : Une brodeuse de Taizhou est en train de broder.
  • Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1860714/Taizhou_embroidery.jpg