jeudi, juin 13

La Chine appelle au calme pour éviter d’aggraver les tensions en Ukraine

La Chine a appelé le 14 février toutes les parties concernées (ONU, OTAN, Etats-Unis, Russie) à rester rationnelles et à éviter les actions qui aggraveraient les tensions et auraient un impact sur la crise en Ukraine.

Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Wang Wenbin a déclaré que la Chine surveillait de près la situation en Ukraine et que l’ambassade et les consulats chinois dans le pays fonctionnaient comme d’habitude.

Lors d’un point presse, Wang Wenbin a déclaré que l’ambassade de Chine en Ukraine avait publié un avis consulaire demandant aux citoyens chinois de surveiller de près la situation sur le terrain et déclarant qu’elle fournirait une protection consulaire.

Notant que la position de la Chine sur l’Ukraine est cohérente, claire et inchangée, le porte-parole de la diplomatie chinoise a déclaré que pour résoudre le problème ukrainien, il était nécessaire de revenir au point de départ de l’accord de Minsk-2, qui est approuvé par le Conseil de sécurité de l’ONU.

« Toutes les parties doivent faire pression pour un règlement global de la crise ukrainienne et des questions pertinentes par le dialogue et la négociation », a déclaré le porte-parole.

De con côté, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a indiqué le 14 février, que les États-Unis craignent une invasion du territoire par la Russie, mais redoutent également le «soutien tacite» de la Chine à Moscou.

Les américains pensent toujours que le président russe Vladimir Poutine n’a pas pris sa «décision finale» d’envahir ou non l’Ukraine, a affirmé le Pentagone. «Nous ne pensons toujours pas qu’une décision finale a été prise» mais « une action militaire pourrait intervenir n’importe quand», a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby, lors d’une conférence de presse.

Les occidentaux craignent une attaque militaire de Moscou en Ukraine, car «il est tout à fait possible» que le président russe Vladimir Poutine «agisse avec peu ou pas d’avertissement», a ajouté John Kirby.

Ce dernier a également estimé que le «soutien tacite» de la Chine envers la Russie sur le dossier ukrainien était «profondément alarmant». Ce soutien «est franchement encore plus déstabilisateur pour la situation sécuritaire en Europe», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *