La Chine a été accusée par Taïwan d’avoir tenté d’imposer sa censure en Inde après que l’ambassade de Chine à New Delhi ait conseillé aux journalistes d’observer le principe d’Une seule Chine après que les journaux aient diffusé des publicités pour la fête nationale de Taïwan.

Quelques mois après des affrontements meurtriers entre les troupes indiennes et chinoises à la frontière himalayenne disputée entre la Chine et l’Inde, la controverse a éclaté à un moment où les sentiments indiens envers la Chine sont négatifs.

Des publicités ont été placées dans les principaux journaux indiens par les autorités taïwanaises pour marquer le 3 octobre, journée nationale de Taïwan et revendiquée par la Chine. La publicité représente une photographie de la dirigeante Tsai Ing-wen et salue l’Inde, comme un partenaire naturel de Taïwan.

La Chine, qui revendique Taïwan, considère ce territoire comme une province rebelle. La Chine a fait part de son mécontentement dans un e-mail envoyé par son ambassade aux journalistes en Inde, dont l’agence de presse Reuters.

« En ce qui concerne la prétendue Journée nationale de Taïwan, l’ambassade de Chine en Inde tient à rappeler à nos amis des médias qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde et que le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime. représentant toute la Chine », a déclaré la représentation indienne.

« Nous espérons que les médias indiens pourront s’en tenir à la position du gouvernement indien sur la question de Taïwan et ne violeront pas le principe ‘Une seule Chine’. « En particulier, Taïwan ne sera pas qualifié de ‘pays (nation)’ ou de ‘République de Chine’ ou le chef de la région chinoise de Taïwan de ‘Président’, afin de ne pas envoyer de mauvais signaux au grand public », a écrit l’ambassade de Chine à New Delhi.

Le ministre des Affaires étrangères de Taïwan, Joseph Wu, s’est moqué des conseils de la Chine aux médias indiens. « L’Inde est la plus grande démocratie au monde avec une presse dynamique et un peuple épris de liberté. Mais il semble que la #Chine communiste espère entrer dans le sous-continent en imposant la censure. Les amis indiens de Taïwan auront une réponse : GET LOST! » dit-il dans un tweet.

New Delhi n’a pas de relations diplomatiques formelles avec Taipei, mais Taïwan et l’Inde ont des relations commerciales et culturelles étroites. Le gouvernement indien évite de susciter la colère de la Chine à propos de Taïwan.

Cependant les relations sont devenues tendues après que 20 soldats indiens ont été tués dans un affrontement avec les troupes chinoises en juin, et certains groupes nationalistes indiens ont été appelés à boycotter les produits chinois.

« Le gouvernement chinois se comporte comme un crétin de rue, pas comme une superpuissance en herbe. Il nous menace », a déclaré Nitin Gokhale, rédacteur en chef d’un site Web de défense et de sécurité, après avoir reçu le courrier électronique de l’ambassade de Chine.