La société américaine de conseil en cybersécurité Recorded Future a publié un rapport indiquant que des pirates soupçonnés d’être liés au gouvernement chinois ont lancé des activités de cyberespionnage contre le secteur électrique indien adjacent au Ladakh au cours des derniers mois.

Recorded Future a transmis des informations au gouvernement indien assurant que ces attaques viennent de Chine. D’ailleurs, le ministre indien de l’Électricité, Raj Kumar Singh, a confirmé que l’Inde avait fait l’objet d’une cyberattaque.

Lire aussi : L’Inde affirme avoir déjoué une cyberattaque chinoise

Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, a indiqué lors d’une conférence de presse, le 8 avril que « les responsables indiens ont principalement souligné que l’Inde prendrait des mesures pour renforcer sa propre cybersécurité, ils n’ont pas lié les cyberactivités concernées à la Chine et ont déclaré que les cyber-menaces peuvent provenir de n’importe quel pays« .

« La Chine a toujours pensé que la cybersécurité est un défi commun auquel tous les pays sont confrontés et que ce défi doit être relevé par le dialogue et la coopération » a indiqué ce dernier.

Le porte-parole a indiqué que « les États-Unis ont recherché une coopération militaire sur le cyberespace avec les pays voisins de la Chine, dans l’intention de mener un cyber ‘déploiement frontalier’ autour de la Chine. Nous avons également remarqué que le gouvernement américain et certaines entreprises de cybersécurité ont commencé à diffuser systématiquement de fausses informations sur ‘la cyberattaque de pirates chinois’, la Chine s’y oppose fermement ».

Zhao Lijian a également expliqué que « les entreprises chinoises de cybersécurité ont publié une série de rapports, révélant que le gouvernement américain a lancé des cyberattaques sur de nombreux pays à travers le monde, y compris la Chine, mettant gravement en danger la sécurité des infrastructures critiques de la Chine et des autres pays concernés ».

Pour la Chine, de nombreux alliés des États-Unis ou des pays qui coopèrent avec les États-Unis en matière de cybersécurité ont fait également les frais de cyberattaques américaines. « Je crois que la communauté internationale, en particulier les pays voisins de la Chine, pourront tenir leurs yeux ouverts et portera son propre jugement sur les véritables intentions de la partie américaine », a assuré Zhao Lijian.