vendredi, décembre 1

Étiquette : cyberattaque

Antony Blinken hausse le ton contre les pirates chinois
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Antony Blinken hausse le ton contre les pirates chinois

Le secrétaire d’Etat américain a averti le chef de la diplomatie chinoise concernant les cyberattaques ayant visitées 25 organisations américaines. Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a averti le 13 juillet le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, que Washington tiendrait les pirates informatiques pour «responsables» des violations présumées d’agences du gouvernement américain, selon un officiel américain Antony Blinken, qui s’entretenait à Jakarta avec Wang Yi, «a clairement indiqué que toute action visant le gouvernement américain, les entreprises américaines et les citoyens américains nous préoccupe profondément et que nous prendrons les mesures nécessaires pour que les responsables rendent des comptes», a déclaré ce haut responsable américain sous couvert de l’anonym...
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les Etats-Unis dénoncent une cyberattaque d’ampleur parrainée par la Chine, Pékin réagit

Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux ont accusé le 25 mai un "cyber-acteur" parrainé par la Chine d'avoir discrètement infiltré les "infrastructures critiques" américaines, dont celles de Guam, et ont averti que des campagnes similaires pourraient avoir lieu dans le monde entier. Dans un avis conjoint, "Five Eyes", les autorités chargées de la cybersécurité aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande ont mis en garde contre "un groupe d'activités" malveillant associé à "un cyber-acteur parrainé par l'Etat de la République populaire de Chine, également connu sous le nom de Volt Typhoon". "Cette activité affecte les réseaux des secteurs d'infrastructures critiques des Etats-Unis" et l'entité qui mène l'attaque "pourrait appliquer les mêmes techn...
La Chine délibère de la mise à jour de la loi sur la cybersécurité
SCI/TECH

La Chine délibère de la mise à jour de la loi sur la cybersécurité

Le régulateur du cyberespace de la Chine a révélé un ensemble de projet de révisions de la loi sur la cybersécurité du pays afin de solliciter l'opinion publique. Les modifications proposées comprennent l'ajustement des types et de l'étendue des pénalités administratives pour certaines violations, a ajouté le régulateur dans sa déclaration. La loi sur la cybersécurité de la Chine est entrée en vigueur en 2017. Cette loi sur les sanctions administratives a été modifiée, et la loi sur la sécurité des données et la loi sur la protection des informations personnelles ont été adoptées en 2021. Lire aussi : Loi sur la cyber-sécurité : modernisation vs contrôle Le projet de révisions a été formulé pour coordonner la loi sur la cybersécurité avec la législation correspondante et amélio...
41 types de cyber-armes utilisés par la NSA contre la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

41 types de cyber-armes utilisés par la NSA contre la Chine

Selon le CNRUVI, 41 types de cyberarmes ont été utilisés par la NSA dans les cyberattaques récemment exposées contre l'Université polytechnique du Nord-Ouest de la Chine. Le Centre national chinois d’intervention d’urgence contre les virus informatiques (CVERC) et la société de cybersécurité 360 ont respectivement publié les rapports d’enquête sur les attaques de l’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) contre l’Université polytechnique du Nord-Ouest. La porte-parole de la diplomatie chinoise, Mao Ning, a expliqué le 5 septembre que "la chaîne de preuves des cyberattaques et du vol de données de l’Agence nationale de sécurité des États-Unis contre la Chine est claire et complète, impliquant 13 personnes qui ont directement lancé des cyberattaques contre la Chine aux États-Unis...
La Chine accuse la NSA de cyberattaque
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine accuse la NSA de cyberattaque

La Chine a accusé le 5 septembre le renseignement militaire américain d’avoir mené des « dizaines de milliers » de cyberattaques contre le pays. Ces attaques auraient permis de dérober des données sensibles, notamment celles d’une université de recherche. Washington montre régulièrement du doigt Pékin pour le piratage d’entreprises ou d’agences gouvernementales américaines, dans un contexte de rivalité entre les deux puissances. La Chine dément toujours fermement ces accusations et dit être elle-même victime de cyberattaques de la part des États-Unis. Selon un rapport rendu public le 5 septembre par le Centre national chinois d’intervention d’urgence contre les virus informatiques (CVERC), les autorités accusent la NSA, l’agence américaine de renseignement militaire, d’avoir « mené d...
Internet : nouvelle tension entre Pékin et Washington
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Internet : nouvelle tension entre Pékin et Washington

Le sous-secrétaire du Département de la sécurité intérieure des États-Unis, Robert Silvers, a déclaré lors d’un événement organisé par Milken Institute Global Conference le 3 mai que la Chine était le plus grand rival stratégique à long terme des États-Unis. Ce dernier a indiqué que le schisme croissant entre les États-Unis et la Chine dans la réglementation numérique crée efficacement «deux internets». Selon lui, avec la domination de la Chine dans la fabrication électronique et sa vaste infrastructure numérique, les États-Unis estiment que la Chine peut transformer son propre Internet en une arme vraiment dangereuse. LA CHINE, ENNEMIE NUMÉRO UN "Je pense que la Chine est certainement notre concurrent stratégique à long terme le plus important. Je pense que les menaces sortant de la ...
La Chine dément les cyberattaques contre des institutions indiennes
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine dément les cyberattaques contre des institutions indiennes

La société américaine de conseil en cybersécurité Recorded Future a publié un rapport indiquant que des pirates soupçonnés d’être liés au gouvernement chinois ont lancé des activités de cyberespionnage contre le secteur électrique indien adjacent au Ladakh au cours des derniers mois. Recorded Future a transmis des informations au gouvernement indien assurant que ces attaques viennent de Chine. D'ailleurs, le ministre indien de l’Électricité, Raj Kumar Singh, a confirmé que l’Inde avait fait l’objet d’une cyberattaque. Lire aussi : L'Inde affirme avoir déjoué une cyberattaque chinoise Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, a indiqué lors d'une conférence de presse, le 8 avril que "les responsables indiens ont principalement souligné que l’Inde pr...
L’Inde affirme avoir déjoué une cyberattaque chinoise
Asie/Pacifique, MONDE

L’Inde affirme avoir déjoué une cyberattaque chinoise

«Deux tentatives par des hackeurs chinois ont visé sans succès le réseau de distribution électrique près de Ladakh» (nord), a déclaré le ministre indien de l'Energie R.K. Singh, lors d'un point presse. Le gouvernement indien a affirmé avoir déjoué une cyberattaque lancée par des hackeurs chinois qui visait le réseau de distribution électrique indien près de la frontière qui sépare les deux pays les plus peuplés de la planète. L'Inde a déployé un système de défense afin de prévenir ces cyberattaques, a expliqué le ministre. La veille, l'organisation basée aux Etats-Unis spécialisée dans le renseignement Recorded Future avait souligné que le réseau de distribution électrique indien avait fait l'objet d'au moins sept attaques au cours des derniers mois. «Ces tentatives ont visé dans ...
La Chine réfute les accusations de cyberpiratage des occidentaux
MONDE

La Chine réfute les accusations de cyberpiratage des occidentaux

Le ministère chinois des Affaires étrangères a vivement réagi à la mise en cause de la Chine par les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux pour une série de cyberattaques mondiales. Lire aussi : Les États-Unis et leurs alliés vont condamner les activités «malveillantes» de la Chine L'UE, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'Otan se sont associé aux Etats-Unis pour accuser la Chine de «faire appel à des pirates informatiques criminels», selon un haut responsable américain. La Chine a «un comportement irresponsable, perturbateur et déstabilisant dans le cyberespace, ce qui représente une menace majeure pour l'économie et la sécurité» des États-Unis et de ses partenaires, a déclaré le secrétaire d'État américain Antony Blinken. «Le gouvernement chinois...
Les États-Unis et leurs alliés vont condamner les activités «malveillantes» de la Chine
Chine-Etats-Unis, MONDE

Les États-Unis et leurs alliés vont condamner les activités «malveillantes» de la Chine

L'UE, le Royaume-Uni, l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Zélande et l'OTAN ont décidé de s’allier pour accuser la Chine de «faire appel à des pirates informatiques criminels», selon un haut responsable américain. Selon ce haut responsable américain, les États associés dévoileront «50 tactiques, techniques et procédures» utilisées par les pirates informatiques employés par la Chine. Lire aussi : Canberra accuse la Chine d'avoir augmenter ses cyberattaques Washington et ses alliés ont décidé de condamner mutuellement, les cyberactivités «malveillantes» de la Chine. Ils ont également décidé ce 19 juillet de l’accuser de mener des opérations d'extorsion contre leurs entreprises, mais aussi de menacer leur sécurité, selon un haut responsable américain. Selon l’Agence France Presse,...
La Chine propose de «collaborer» à l’enquête sur la cyberattaque visant le Cned
Europe, MONDE

La Chine propose de «collaborer» à l’enquête sur la cyberattaque visant le Cned

La plateforme du Cned a été perturbé empêchant les élèves à suivre leurs cours, en raison d'une cyberattaque localisée en Chine ou en Russie. Pointée du doigt, la Chine s'est déclarée «disposée à collaborer» avec Paris, le 13 avril, pour enquêter sur les récentes cyberattaques ayant visé la plateforme «Ma classe à la maison» du Cned, organisme publique français d'enseignement à distance. Ces attaques ont été perpétrées depuis la Russie et la Chine, avait assuré une source proche du dossier à l’Agence France Presse. Cette source a cependant expliqué que cela ne signifiait pas forcément que les auteurs étaient russes ou chinois. Après l'annonce de la fermeture des établissements scolaires en France pour endiguer l'épidémie de Covid-19, les écoliers, collégiens et lycéens se sont de ...
Un pirate informatique, défenseur de la Chine
PCC, POLITIQUE

Un pirate informatique, défenseur de la Chine

«Prince», ancien soldat de l’Armée Populaire de Libération, a mis ses talents de hacker au service du pays, afin de défendre la Chine. Ce dernier est davantage un cybermilitant qu’un pirate officiel chinois redouté par les services de renseignement occidentaux. Une alliance de pirate Le trentenaire s'est présenté à l'Agence France Presse comme l’un des officiers de «l’Alliance des pirates rouges», avec plusieurs dizaines de volontaires sous ses ordres. Le but de ce pirate est de «défendre la patrie», en faisant planter les serveurs de sites étrangers jugés hostiles à la Chine, ou les recouvrir de drapeaux rouges. «J’ai gardé de mon passage à l’armée la fibre patriotique», a expliqué à l’AFP le cyberactiviste. «Les soldats ont un rôle patriotique à jouer dans les vraies batailles. J’ai...
Canberra accuse la Chine d’avoir augmenter ses cyberattaques
Médias/Net, MONDE

Canberra accuse la Chine d’avoir augmenter ses cyberattaques

D'après une enquête des médias australiens, la Chine a considérablement augmenté ses cyberattaques contre les entreprises australiennes dans le but de mettre la main sur leur propriété intellectuelle. Les résultats de l'enquête menés par Fairfax Media et Channel Nine ont été publiés quelques jours après un sommet de l'Asie-Pacifique (APEC) et avant la rencontre prévue entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping. Washington, dont le vice-président américain Mike Pence, accuse la Chine de "vol" généralisé de la "propriété intellectuelle". Les médias australiens ont aussi accusé le ministère chinois de la Sécurité publique d'être responsable d'une vague d'attaques décelée par Canberra et ses partenaires de l'alliance dite des "Five Eyes", les services de renseignements australien...
Plus de cyber-attaques chinoises au Canada
Amériques, MONDE

Plus de cyber-attaques chinoises au Canada

Le gouvernement chinois s’est engagé à cesser d’appuyer des cyber-attaques visant les intérêts économiques et technologiques des entreprises canadiennes. Le secrétaire général de la Commission centrale sur les questions politiques et juridiques du PCC, Wang Yongqing, a signé à Beijing un accord en ce sens avec Daniel Jean, le conseiller à la sécurité nationale et au renseignement du premier ministre Justin Trudeau. « Les deux parties ont convenu qu’aucun gouvernement n’effectuerait le cybervol de propriété intellectuelle, ou n’appuierait consciemment une telle activité, y compris les secrets commerciaux ou autres renseignements commerciaux confidentiels, dans le but de procurer des avantages concurrentiels à des entreprises ou à des secteurs commerciaux », selon le communiqué émis pa...