Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, a dénoncé les actions de certains responsables américains « de forcer les petits et moyens pays à choisir leur camp ».

« Il est tellement caractéristique que certains responsables américains forcent les petits et moyens pays à choisir leur camp », a déclaré Wang Wenbin.

Mike Pompeo juge le comportement de «prédateur» de la Chine

Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine

Ce dernier a commenté lors d’un point presse la visite du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo au Sri Lanka. Avant sa visite, des médias avaient rapporté que les Etats-Unis pourraient demander à la nation sud-asiatique de faire des choix difficiles sur ses relations avec la Chine.

D’ailleurs, Mike Pompeo a mis en garde Colombo contre le comportement jugé «prédateur» de la Chine, afin de tenter de nouer des liens plus forts avec cette île où la Chine a beaucoup investi.

«Un Sri Lanka fort et souverain constitue un puissant partenaire stratégique pour les États-Unis sur la scène mondiale», a déclaré Mike Pompeo à la presse. Ce dernier a évoqué l’assistance militaire américaine et le don récent de deux navires de garde-côtes qui contrastent selon lui avec le comportement de la Chine.

Il a assuré que «le Parti communiste chinois est un prédateur». De son côté, l’ambassade de Chine au Sri Lanka a rétorqué en tweetant, sous une pub du jeu vidéo Aliens vs Predator : «désolés M. Pompeo, nous sommes occupés à promouvoir l’amitié et la coopération Chine/Sri Lanka, pas intéressés par votre invitation à jouer».

Le Sri Lanka «peut devenir un phare pour une région Indo-Pacifique libre et ouverte», a indiqué Mike Pompeo, faisant référence à la stratégie américaine pour endiguer l’expansionnisme chinois.

« La Chine et le Sri Lanka sont des voisins amicaux de longue date ».

Gouvernement sri lankais

Sans mentionné la Chine, le ministre sri-lankais des Affaires étrangères, Dinesh Gunawardena, a assuré que son pays conservait une politique de non-alignement, lors d’un point presse.

Avant l’arrivée de Mike Pompeo, l’ambassade de Chine à Colombo a averti les États-Unis de ne pas «contraindre et intimider» le Sri Lanka. Mike Pompeo a ouvertement critiqué la Chine durant sa tournée en Inde, au Sri Lanka, aux Maldives et en Indonésie.

La visite de Mike Pompeo arrive après celle du plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la politique étrangère, Yang Jiechi. Pour Wang Wenbin, « la Chine et le Sri Lanka sont des voisins amicaux de longue date ».

« Les deux pays ont développé des relations bilatérales en gardant à l’esprit les Cinq principes de la coexistence pacifique et coopéré sur un pied d’égalité et un bénéfice mutuel, ce qui a amélioré considérablement le bien-être de la population du Sri Lanka », a-t-il indiqué.

« Ce sont des faits qui ne peuvent être ébranlés par aucune diffamation », a-t-il noté. « Nous continuerons de travailler avec le Sri Lanka pour approfondir et élargir le partenariat stratégique de coopération bilatéral, apporter des avantages aux deux peuples, et contribuer à la paix et à la stabilité régionales. »