La Chine devrait fixer son objectif de croissance économique à un minimum de 5 % pour 2023, a déclaré Liu Shijin, un conseiller politique de sa banque centrale.

La seconde puissance économique mondiale a connu une croissance de 3% au cours des trois premiers trimestres 2022, ce qui est bien inférieur à l’objectif annuel d’environ 5,5%. Les analystes s’attendent généralement à ce que la croissance pour l’année entière soit légèrement supérieure à 3%.

« Actuellement, il est urgent que la croissance économique de la Chine revienne à une trajectoire normale ou à une fourchette raisonnable », a déclaré Liu Shijin, conseiller à la Banque populaire de Chine, lors du sommet Caixin.

Ce dernier a indiqué que la croissance économique chinoise pourrait reprendre au cours du premier semestre de l’année prochaine, si la Chine est capable de se débarrasser de l’impact de COVID-19, de prendre des mesures pour stabiliser la croissance et de consolider les attentes et la confiance.

Les conseillers du gouvernement chinois ont déclaré qu’ils recommanderaient des objectifs de croissance économique modestes pour 2023, allant de 4,5% à 5,5%, ce qui représente une reprise par rapport à la croissance de cette année, mais qui reste entravée par la COVID-19 et d’autres défis.

« Les dirigeants chinois traceront la voie à suivre pour l’économie lors d’une conférence clé à huis clos en décembre », ont déclaré des personnes impliquées dans les discussions sur la politique gouvernementale.

Cette déclaration contraste avec celle d’une responsable du planificateur économique suprême de la Chine, qui a assuré que « l’économie chinoise devrait continuer à se redresser durant le reste de l’année 2022, le programme économique stimulant du gouvernement devant porter ses fruits au quatrième trimestre ».

« Les statistiques pour le mois d’octobre ont montré que l’économie chinoise avait résisté aux impacts de multiples facteurs intérieurs et extérieurs et maintenu une reprise régulière », a déclaré Meng Wei, porte-parole de la Commission nationale du développement et de la réforme, lors d’une conférence de presse.

Selon les données publiées par le Bureau d’Etat des statistiques, la production industrielle à valeur ajoutée de la Chine a augmenté de 5% en glissement annuel en octobre.

Au cours des 10 premiers mois, les investissements en actifs fixes du pays ont augmenté de 5,8% en glissement annuel, les investissements dans les infrastructures et l’industrie manufacturière étant respectivement en hausse de 8,7% et de 9,7%.

« La reprise économique et la stabilisation des secteurs clés s’accélèrent, tandis qu’une série de mesures visant à stabiliser l’économie et les mesures de suivi prennent progressivement effet », a ajouté Meng Wei.

Le gouvernement chinois a publié une circulaire sur l’instauration de nouvelles mesures de prévention et de contrôle destinées à lutter contre la COVID-19. Cette mesure vise à s’adapter à la nouvelle situation de la prévention et du contrôle de la COVID-19, et à minimiser l’impact de l’épidémie sur le développement économique et social.

Lire aussiLa Chine instaure de nouvelles mesures anti-Covid

Selon Meng Wei, « cela permettra de lisser davantage le cycle économique et de promouvoir la reprise de la demande du marché, et la croissance économique devrait encore s’accélérer tout au long de l’année ».

Le gouvernement a annoncé la mise en place prochaine de mesures de relance économique, afin d’étendre les investissements effectifs, d’augmenter le soutien aux micro, petites et moyennes entreprises et aux entreprises individuelles, et de mettre en œuvre des politiques de stabilisation de l’emploi, a-t-elle ajouté.