Un responsable chinois de la santé a indiqué que les 20 mesures récemment publiées sur la prévention et le contrôle de l’épidémie ont été conçues sur la base d’une expérience pratique importante et des données d’évaluation correspondantes.

Sur la base de la 9ème édition des protocoles de contrôle pour la COVID-19, ces mesures visent à optimiser et ajuster l’intervention face à la COVID-19 dans les domaines tels que la gestion et le contrôle à l’égard des personnes à risque d’infection potentielle et les services médicaux et la vaccination, selon Chang Jile, directeur adjoint du bureau de prévention et de contrôle des maladies relevant de la Commission nationale de la santé (CNS).

Lors d’une conférence de presse sur le mécanisme conjoint de prévention et de contrôle de la COVID-19 du Conseil des affaires d’Etat, Lei Haichao, vice-directeur de la CNS, a indiqué que « ces mesures visaient à contenir efficacement le virus, tout en minimisant son impact sur le développement économique et social et sur les services publics essentiels à la vie de la population ».

Ce dernier a indiqué que « ces 20 mesures permettent de canaliser les ressources limitées d’intervention de l’épidémie vers les personnes et les zones à risque élevé de transmission du virus ». En ce faisant, les foyers peuvent être contenus dans les meilleurs délais avec des dépenses minimales, selon le commission.

De son côté, le porte-parole de la CNS, Mi Feng, a évoqué la nécessité de se protéger contre la propagation et la prolifération de l’épidémie, ainsi que les résurgences à grande échelle.

Ce dernier a évoqué l’importance de fournir des services publics essentiels à la vie et au travail de la population, ajoutant que les besoins fondamentaux de la population, tels que les produits de première nécessité et des services médicaux, doivent être satisfaits.

Mi Feng a également insisté sur la nécessité d’abandonner les mesures de prévention et de contrôle de l’épidémie simplistes et excessives ainsi que de l’approche unique pour tous.