La Chine a émis un quatrième lot de quotas d’exportation pour le fioul à très faible teneur en soufre (VLSFO) de 2,75 millions de tonnes. Cette émission porte le total des quotas alloués jusqu’à présent cette année à 15 millions de tonnes, ont déclaré trois sources commerciales ayant connaissance de la question.

Avec 15 millions de tonnes, les émissions dépassent d’un quart la quantité totale pour 2021. De nouvelles émissions ont été accordées à China National Petroleum Corp, China Petrochemical Corp ou Sinopec, China National Offshore Oil Corp (CNOOC), Sinochem Group et au raffineur privé Zhejiang Petrochemical Corp, ont précisé les sources.

Entre janvier et juillet, les ventes de soutes sous douane de la Chine ont atteint 11,84 millions de tonnes, en baisse de 1,1% sur l’année. Elles ont largement capté le volume des exportations de VLSFO. Cependant elles ont été plombées par le ralentissement du commerce de marchandises du pays et par les restrictions COVID-19 qui ont freiné les opérations portuaires.

La production intérieure de VLSFO, dont la teneur maximale en soufre est de 0,5%, devrait atteindre un record de plus de 15 millions de tonnes en 2022, car la Chine vise à développer ses propres centres de carburant marin qui rivalisent avec Singapour, le plus grand centre de soutage du monde.