De notre stagiaire Manon KBidi – ‍Le 15 juillet, le Comité central du Parti communiste chinois et le Conseil des Affaires d’Etat ont dévoilé de nouvelles mesures visant à soutenir la réforme et l’ouverture de la Nouvelle Zone de Pudong à Shanghai.

L’objectif pour la Chine est de faire de Pudong une zone pionnière de la modernisation socialiste, de l’innovation et de la gouvernance moderne. Ces mesures tendent à rendre la zone de Pudong plus compétitive et à accélérer son développement en tant que centre financier international.

District de Pudong

Wang Zhen, vice-président de l’Académie des sciences sociales de Shanghai, a déclaré au China Daily que «le nouveau document permettra de mettre en avant le rôle de Pudong dans la promotion d’une réforme et d’une ouverture de haut niveau et dans sa transformation en un pôle d’innovation d’influence mondiale».

Il a estimé que «le développement de Pudong contribuera au développement et à l’intégration de la région du delta du fleuve Yangtze et insufflera une forte impulsion au développement de haute qualité du pays. Pudong, aidera à mieux allouer les ressources mondiales et devrait servir de moteur de croissance clé pour la Chine».

Depuis le 10 juin dernier, le Comité permanent du 13e Congrès national du peuple a adopté une décision autorisant la législature de Shanghai à adopter des lois spécifiques à la nouvelle zone de Pudong, a rappelé le South China Morning Post.

Ainsi, le communiqué a révélé que d’ici 2035, Pudong devrait avoir un système économique complètement modernisé, avec une zone urbaine et système de gouvernance moderne. Son niveau de développement et sa compétitivité internationale seront parmi les leaders mondiaux.

D’ici 2050, la zone devrait devenir un centre important d’attractivité, de créativité, de compétitivité et d’influence dans le monde et sera la « perle étincelante » d’un grand pays socialiste moderne.

Parmi les principales mesures prises pour la zone de Pudong, le gouvernement compte  :

  • offrir un taux d’imposition réduit aux entreprises qualifiées engagées dans la production et la recherche dans des domaines clés tels que les circuits intégrés, l’Intelligence Artificielle, la biomédecine et l’aviation civile. L’impôt sur le revenu de ces entreprises sera prélevé à un taux réduit de 15 % dans les cinq ans à compter de la date de leur création.
  • encourager l’aéroport international de Pudong afin d’étendre les accords relatifs aux droits aériens avec les pays et régions concernés,  d’assouplir davantage le contrôle de l’espace aérien  et d’élargir l’offre de ressources dans l’espace aérien.
  • libéraliser progressivement les restrictions à l’emploi de talents étrangers dans le domaine professionnel, traiter leur  travail dans le domaine des industries compétitives pleinement axées sur le marché à Pudong comme bénéficier  du traitement national, et établir un système international de liste d’accréditation des certificats de qualification professionnelle.
  • améliorer le système financier de Pudong, et soutenir le développement du trading offshore du yuan en partant du principe que le risque est contrôlable.
  • construire un entrepôt de stockage de métaux précieux à grande échelle au niveau de l’État.
  • explorer des mécanismes de gestion de la population compatibles avec les besoins du développement économique et social de la zone de Pudong.
  • établir une plate-forme internationale de négociation d’actifs financiers en menant un projet pilote pour permettre aux institutions étrangères qualifiées de négocier des actions sur le marché STAR rival de Nasdaq en utilisant la monnaie chinoise.
  • accélérer la recherche et le développement de technologies, pour faire de Pudong une plaque tournante de la haute technologie, en mettant l’accent sur des domaines tels que les semi-conducteurs, les sciences de la vie et l’intelligence artificielle (IA).
  • construire le Zhangjiang Comprehensive National Science Center et des centres nationaux d’innovation scientifique et technologique, notamment dans les domaines de l’ingénierie et la recherche médicale clinique.
  • favoriser la création de plates-formes de R&D et permettre l’innovation sur les véhicules intelligents.

Cités par le China Daily, les experts estiment que «le nouveau document est intervenu au milieu d’une situation internationale compliquée et sombre, et le gouvernement central donne à la nouvelle zone de Pudong une nouvelle mission car elle est la pièce maîtresse de la réforme et de l’ouverture à Shanghai. Le nouveau document marque la dernière étape du pays pour faire avancer la réforme, désenclaver et dynamiser une croissance économique de qualité et favoriser le modèle de développement en double circulation».

De son côté, Wang Xinkui, président du Centre de consultation sur les affaires de l’OMC de Shanghai, a fait l’éloge de la nouvelle directive, affirmant que «le développement futur de Pudong sera un modèle pour d’autres régions du pays en termes de réforme et d’ouverture de haut niveau», ajoutant que «davantage d’efforts seront nécessaires pour stimuler le développement innovant, attirer plus de talents mondiaux, mieux allouer les ressources financières et renforcer la gouvernance moderne».

Selon le 14e plan quinquennal de Pudong (2021-25), un bloc industriel de fabrication de pointe comprenant six industries majeures, dont la fabrication de puces, l’intelligence artificielle et les mégadonnées, dirigera le développement futur de Pudong.