L’association, consacrée à la corruption sous toutes ses formes, vient de publier son rapport 2016 sur l’indice de perception de la corruption, dans lequel elle classe à la Chine à la 79ème sur 176.

Dans un communiqué, Transparency International précise que la Chine a augmenté de 3 points, mais détient toujours un « mauvais score de 40 sur 100 ».

Ces dernières années, le pays a concentré ses efforts contre la corruption, via la campagne de capture des « tigres et mouches« , qui représentent les fonctionnaires publics corrompus petits et grands.

Mais « cela ne peut se faire au détriment de la transparence et d’une surveillance indépendante ». Les efforts de lutte contre la corruption doivent inclure « une approche holistique impliquant la société civile ainsi que le secteur privé ».