« La Chine a approuvé la quatrième phase de son programme d’exploration lunaire, notamment un modèle de base d’une station de recherche construite sur la Lune au cours de la prochaine décennie », a annoncé l’Administration nationale de l’espace de Chine.

Selon Wu Yanhua, directeur adjoint de l’administration, la Chine procédera à l’exploration lunaire dans les futures missions Chang’e-6, Chang’e-7 et Chang’e-8. Selon le plan, la sonde Chang’e-7 sera d’abord lancée vers le pôle sud de la lune.

Étant donné que Chang’e-6 est une sauvegarde de la mission de retour d’échantillons Chang’e-5, elle sera lancée après Chang’e-7 pour ramener des échantillons du pôle sud lunaire. La mission Chang’e-6 sera suivie de Chang’e-8, une étape vers la construction d’un modèle de station de recherche scientifique lunaire.

«Nous nous préparons également à travailler avec la Russie pour construire le modèle de base de la station de recherche lunaire», a déclaré Wu Yanhua dans une récente interview à l’agence de presse, Xinhua.

Ce dernier a indiqué que «la construction de la station jettera des bases solides pour nous permettre de mieux explorer l’environnement et les ressources lunaires, notamment comment utiliser et développer les ressources lunaires de manière pacifique».

La sonde Chang’e-5 a été lancée en 2020 et a récupéré un total de 1 731 grammes d’échantillons lunaires. La Chine exploite actuellement l’atterrisseur Chang’e-4 et le rover Yutu 2 sur la face cachée de la Lune. Ils ont effectué le tout premier alunissage en douceur sur le cratère Von Karman dans le bassin du pôle Sud-Aitken sur la face cachée de la Lune en 2019.