La Chine promet une «stabilité durable et un développement de haute qualité» au Tibet

par | Juil 26, 2021 | Communiqués, RÉGIONS SPÉCIALES, Tibet

Communiqué CGTN – La région autonome du Tibet, en Chine, connue comme «la dernière parcelle de terre pure au monde» et «le toit du monde», célèbre cette année son 70e anniversaire de sa libération pacifique; les plans pour son développement futur sont de plus en plus précis.

Lors de la réunion de haut niveau sur le Tibet l’an dernier, la Chine a défini les orientations politiques pour construire une nouvelle région socialiste moderne, unie, prospère, culturellement avancée, harmonieuse et belle.

Xi Jinping

La paix et la stabilité durables du Tibet, ainsi que le développement d’une civilisation écologique et la réalisation d’un développement de haute qualité, ont été parmi les enjeux mis en avant lors de la tournée d’inspection du président chinois Xi Jinping dans la région, qui a débuté mercredi et qui a duré trois jours, à l’occasion du 70e anniversaire de la libération pacifique.

Le développement du Tibet, partie intégrante de la Chine, est une priorité pour le gouvernement central. Depuis son arrivée à la tête du pays en 2013, le président Xi, également secrétaire général du comité central du parti communiste chinois et président de la commission militaire centrale, a porté une attention particulière au développement de la région.

Des dispositions ont été prises pour promouvoir la stabilité sociale, le développement des frontières, la protection écologique et l’unité ethnique au Tibet, ouvrant ainsi un nouveau chapitre qui porte sur l’amélioration de la gouvernance, la stabilité et le bien-être du peuple.

Le président Xi est arrivé à l’aéroport de Nyingchi Mainling et a été chaleureusement accueilli par la population locale et les représentants de divers groupes ethniques avant de visiter le pont de la rivière Nyang pour inspecter la préservation écologique du bassin de la rivière Yarlung Zangbo et de son affluent, la rivière Nyang.

Lire aussi : Xi Jinping au Tibet pour consolider les frontières de la Chine

Selon un rapport du département de l’écologie et de l’environnement de la région, le Tibet a maintenu une qualité environnementale stable en 2020. Lors d’une réunion clôturant sa tournée d’inspection, Xi Jinping a réitéré sa conviction que «les eaux lucides et les montagnes luxuriantes sont des atouts inestimables».

Il a également appelé à une plus grande promotion de la conservation de la biodiversité sur le plateau Qinghai-Tibet.

«Nous devons sans aucun doute donner la priorité à l’écologie et poursuivre le développement vert, nous efforcer de moderniser en mettant l’accent sur la coexistence harmonieuse de l’homme et de la nature, et protéger l’environnement du troisième pôle», a-t-il déclaré.

À la fin de 2020, le Tibet avait construit 47 réserves naturelles couvrant 412 200 kilomètres carrés, soit plus du tiers du total de la région. Poursuivre un développement de haute qualité «Haute qualité» est un autre mot-clé du plan de développement du Tibet.

Le président Xi a souligné les éléments essentiels du processus, à savoir assurer la sécurité nationale ainsi que la paix et la stabilité durables, améliorer constamment la vie des gens, maintenir un bon environnement, renforcer la défense des frontières et assurer leur sécurité.

Le processus de construction d’un pays socialiste moderne à grande échelle a déjà commencé et le Tibet a maintenant atteint un nouveau point de départ historique dans son développement, a déclaré Xi Jinping, soulignant l’importance de consolider et d’élargir les réalisations de la Chine en matière de réduction de la pauvreté et de garantir une transition harmonieuse vers la revitalisation rurale.

Durant son séjour, Xi Jinping a visité une salle d’urbanisme locale, un village et un parc à Nyingchi, pour en apprendre davantage sur la planification du développement de la ville, les plans de revitalisation rurale et la construction de parcs.

Lire aussi : Lhassa, capitale du Tibet, s’urbanise

Les transports étant essentiels au développement économique, il a également visité la gare ferroviaire de Nyingchi pour voir la conception du chemin de fer Sichuan-Tibet et l’exploitation du tronçon ferroviaire Lhasa-Nyingchi, puis il a pris un train jusqu’à la capitale régionale, Lhasa. Officiellement mis en service le mois dernier, Lhasa-Nyingchi est le premier chemin de fer électrifié du Tibet.

Xi Jinping a souligné l’importance de tracer la voie d’un développement de haute qualité adapté aux conditions réelles du Tibet

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :