Un contrat a été signé à Kaboul par la société chinoise, Xinjiang Central Asia Petroleum (Capeic), en présence de l’ambassadeur chinois en Afghanistan, et par le vice-Premier ministre taliban, en charge des affaires économiques, Abdul Ghani Baradar.

Cet accord « renforcera l’économie afghane et augmentera l’indépendance pétrolière », a indiqué Abdul Ghani Baradar.

L’entreprise chinoise prévoit d’investir 150 millions de dollars annuels. Les talibans disposeraient d’une participation de 20% dans le projet, laquelle pourrait monter jusqu’à 75%.

Lire aussi : La Chine appelle à un dialogue avec les talibans

Depuis la prise de pouvoir mi-août des talibans en Afghanistan, seuls la Chine, la Russie ou le Pakistan entretiennent des liens politiques et économiques étroits avec les fondamentalistes islamistes.