La demande de la Chine pour les expéditions de produits de base devrait s’améliorer au quatrième trimestre 2022.

De leurs côtés, les investissements dans les projets d’infrastructure et la production d’acier s’accélèrent, tandis que Pékin augmente les exportations de produits pétroliers, selon des cadres supérieurs du transport maritime, interrogés par l’agence de presse Reuters.

La Chine, première acheteuse mondiale de matières premières, a réduit ses importations d’énergie et de métaux au cours du premier semestre 2022. De plus, les restrictions COVID-19 ont impacté négativement l’économie chinoise, à tel point que la Chine s’est engagée à soutenir la croissance par des mesures de relance.

Cependant, la production d’acier de la Chine a montré des signes d’amélioration. Les perspectives de la demande de produits de base ont été soutenues par la perspective d’un assouplissement des restrictions COVID-19, a déclaré James Marshall, directeur général de Berge Bulk, lors de la Conférence et exposition internationales sur le soutage de Singapour (SIBCON) 2022.

« Nous sommes assez confiants pour le quatrième trimestre en termes de taux de vrac sec et de volumes à destination de la Chine en particulier », a expliqué ce dernier à Reuters.

La production d’acier de la Chine s’est redressée depuis un point bas en juin, ce qui est un indicateur optimiste pour le secteur du vrac sec, a déclaré James Marshall, exploitant l’une des principales flottes indépendantes de vrac sec au monde.

Ce dernier a indiqué que l’assouplissement des fermetures pour cause de pandémie en Chine pourrait stimuler la reprise de l’activité économique et augmenter les dépenses d’infrastructure.

De son côté, Jacob Meldgaard, directeur général du transporteur mondial de produits pétroliers raffinés TORM, a souligné que la robustesse des commandes de navires dans le secteur de la construction navale en Chine pour l’année prochaine était un signe positif.

La croissance des commandes devrait soutenir la demande de produits de base tels que le minerai de fer, a assuré ce dernier.

Dans le même temps, la décision de la Chine d’autoriser les raffineurs à exporter davantage de produits pétroliers raffinés va entraîner une hausse de la demande de pétroliers. Ainsi, la Chine pourrait jouer un rôle important dans le système mondial de raffinage pour fournir les barils manquants à l’Europe, selon Jacob Meldgaard.