La langue malgache enseignée à Beijing

par | Sep 13, 2021 | Afrique, Chine - Afrique, MONDE

La langue malgache fait désormais partie des langues étrangères enseignées à l’université de Beijing Foreign Study University (BFSY), en Chine.

«Une inscription qui met la langue malgache au rang des autres langues enseignées en Chine telles que le français, l’anglais, l’espagnol ou encore l’allemand», s’est félicité Rakoto (nom d’emprunt), responsable auprès d’un département ministériel malgache.

Ainsi, «la Chine renforce ses relations avec les pays africains. Maîtriser la langue malgache serait pour eux un atout majeur afin de mieux s’implanter dans le pays. Avec nos ressources que tous les pays envient, je trouve cette approche très tactique. Encore faudrait-il que la langue malgache intéresse les étudiants», a expliqué un jeune homme interrogé par Midi-Madagasikara.

Il conviendrait de noter qu’une autre langue africaine, l’Amharique qui est très répandue en Éthiopie, est déjà enseignée dans une grande université chinoise depuis l’année 2020. Cette inscription fait partie du volet promotion culturelle et linguistique de la coopération établie entre Madagascar et la Chine.

D’ailleurs, l’institut des langues asiatiques et africaines de l’Université des langues étran­gères de Beijing, fondé en 1961, propose 16 spécialités de langues étrangères en licence et un cursus en langues étrangères pour 17 langues, ce qui fait un nombre total de 33 langues enseignées.

L’inauguration de la filière Langue malgache, diplômant jusqu’à la Licence, au terme de 4 années d’études, s’est déroulée le 8 septembre, en présence de SEM Robinson Jean-Louis, ambassadeur de Madagascar en République populaire de Chine.

De son côté, l’enseignement et la promotion de la langue chinoise à Madagascar a été mit en place très tôt. En effet, l’Institut Confucius d’Antananarivo a ouvert ses portes dans la capitale malgache, en novembre 2008.

D’ailleurs, lors d’un reportage à Madagascar, les journalistes de l’agence de presse Xinhua avait conversé avec des personnes âgées d’origine chinoise, vivant à Madagascar depuis les années 1940.

D’ailleurs, Chan Ju Yan (Chen Chu Rén), personnalité connue de la province de Fianarantsoa, a expliqué que « l’école chinoise de Fianarantsoa a été mise en place en 1949 et a été créée pour les enfants chinois à Madagascar. Dans le temps, l’école a été installée dans la cour de la propriété du frère de mon grand-père, M. Chan Kai qui a dirigé la communauté chinoise dans la province de Fianarantsoa. Ils ont commencé avec 15 élèves ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :