« Grâce à la combinaison de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et de la médecine occidentale, neuf cas confirmés de COVID-19 sont passés d’un état sévère à un état modéré » depuis le 26 novembre, dans la province du Gansu (nord-ouest), ont annoncé les autorités locales.

Du 18 octobre au 26 novembre 2021, le Gansu a enregistré 105 cas confirmés de Covid-19 transmis localement, dont huit dans un état grave et deux dans un état critique. Tous les patients ont alors reçu un traitement de MTC dans des hôpitaux désignés.

Lire aussi : Burkina: plusieurs malades recouvrent la santé grâce à la médecine traditionnelle chinoise

Selon Zhang Zhongde, expert du mécanisme conjoint de prévention et de contrôle de la COVID-19 du Conseil des Affaires d’Etat dans le Gansu, « il y a plus de patients âgés lors de la dernière résurgence de la COVID-19 dans la province. La plupart d’entre eux ont plus de 50 ans et présentent des maladies sous-jacentes, notamment le diabète, l’hypertension et les maladies pulmonaires chroniques ».

Il a souligné que « le rôle vital de la MTC durant ce traitement beaucoup plus difficile en raison du variant Delta hautement transmissible ».

« Nous avons intégré la médecine occidentale et la MTC dans notre traitement, ce qui empêche efficacement que le développement des cas sévères ne devienne des cas en état critique », a-t-il noté.

Plusieurs hôpitaux ont mit en place des traitements contre le Covid-19 à base de médecine traditionnelle chinoise, qui aide à soulager les symptômes de la toux, de la sécheresse buccale et de la pharyngite. Pour les patients atteints de fièvre, le contrôle de la température corporelle peut être réalisé de 36 à 48 heures, selon certains experts.

Lire aussi : La médecine traditionnelle chinoise réduirait la mortalité des patients atteints de Covid-19

La province du Gansu est une importante base de production de la Médecine Traditionnelle Chinoise, et cultive depuis longtemps des herbes utilisées dans le système de médecine chinois. La MTC a été largement appliquée pour traiter les patients atteints de la COVID-19 en Chine et s’est avérée efficace.