Selon une étude publiée par le Quotidien du peuple, la soupe Qingfei Paidu, un médicament issu de la médecine traditionnelle chinoise(MTC) peut aider à réduire de moitié le taux de mortalité chez les patients hospitalisés.

Cette soupe est utilisée pour traiter les infections due à la Covid-19. Les chercheurs ont examiné plus de 8 900 cas de Covid-19, ayant été traités dans 15 hôpitaux de la province du Hubei (centre de la Chine), la région la plus durement touchée par l’épidémie, de janvier à mai 2020. Parmi eux, 30% n’ont pas pris de soupe Qingfei Paidu dans le cadre de leur thérapie.

Les résultats suggèrent que le taux de mortalité pour ceux qui ont bénéficié d’un traitement MTC est de 1,2%, tandis que le taux pour les autres patients est de 4,8%.

L’étude, dirigée par des chercheurs de l’hôpital Fuwai de l’Académie chinoise des sciences médicales et du Peking Union Medical College, a conclu que «l’utilisation du Qingfei Paidu est associée à une réduction de 50% de la mortalité chez les patients hospitalisés pour COVID-19, sans amplifier le risque de développer des lésions hépatiques ou rénales aiguës».

Cette analyse a été publiée pour la première fois sur le site Internet de pré-impression MedRxiv.org fin décembre 2020. Le 31 mars, elle a été publiée sur Phytomedicine, une revue basée sur un comité de lecture et une vérification scientifique.

Interrogée par le Quotidien du peuple, Li Jing, responsable de l’équipe de recherche, a expliqué que sur la base de la directive nationale de diagnostic et de traitement des maladies liées à la Covid-19, la soupe «Qingfei Paidu est la seule prescription recommandée pour traiter tous les patients allant des cas légers aux cas critiques».

«La distribution extensive de médicaments de MTC chez les patients hospitalisés pendant l’épidémie avait créé une base solide pour notre recherche, car lors de l’évaluation de l’efficacité clinique d’un certain médicament, il est crucial de commencer par collecter et analyser un nombre suffisamment grand de cas», a-t-elle expliqué.

Le Qingfei Paidu est une concoction composée de dizaines d’herbes et de racines de MTC, notamment de l’éphédra, de la racine de réglisse et de l’amande amère. Selon les spécialistes en MTC, la version initiale de la prescription est née pendant la dynastie des Han de l’Est (25-220).

Zhang Boli, président de l’Université de médecine traditionnelle chinoise de Tianjin, avait pour sa part déclaré que «des études préliminaires montrent que la thérapie fonctionne principalement sur les poumons tout en offrant une protection pour certains autres organes contre le virus. Cela peut également freiner la réplication du virus».

Selon l’Administration nationale de la Médecine Traditionnelle Chinoise, des études antérieures ont déjà attesté l’efficacité de la prescription à base de plantes pour éviter que les cas légers et modérés s’aggravent en infections sévères. Cependant, «les preuves de son rôle dans la réduction du taux de mortalité faisaient défaut».

«L’étude est de loin la plus grande recherche clinique sur le Qingfei Paidu et ses découvertes ont fourni des preuves solides pour prouver son efficacité marquée à sauver la vie de patients atteints de la COVID-19», a indiqué l’administration.