La croissance de l’activité dans les services en Chine a nettement ralenti en janvier, mais est restée positive, selon un indice indépendant, Caixin-Markit. Ce chiffre est cependant à son plus bas niveau depuis neuf mois.

L’indice d’activité des directeurs d’achat (PMI) pour les services, calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, s’est établi à 52,0 le mois dernier contre 56,3 en décembre. Un nombre supérieur à 50 témoigne d’une expansion de l’activité et, en deçà, il traduit une contraction.

La Chine a connu un fort ralentissement de son économie début 2020 lorsqu’elle a décidé de confiner le pays afin de lutter contre le Covid-19. L’activité s’est depuis progressivement redressée à mesure que l’épidémie était maîtrisée en Chine.

La hausse du produit intérieur brut (PIB) de la Chine a ainsi atteint 6,5% au dernier trimestre 2020. Les entreprises de services n’arrivent toutefois pas à remplir leurs carnets de commandes à l’international, car les principaux clients, en Europe et aux Etats-Unis, restent largement affectés par le virus.

Le moral des entreprises chinoises sondées reste bon, même si il est à son plus bas niveau depuis septembre 2020, en raison des incertitudes sur la pandémie dans le monde.

Concernant l’emploi, les entreprises chinoises ont poursuivi leurs embauches en janvier, mais à un rythme bien plus faible qu’en décembre. Le sous-indice de l’emploi reste quand même dans le vert, pour le sixième mois consécutif.

La Chine rééquilibre son modèle économique sur la consommation et les services, qui devraient représenter plus de 50% de son PIB. Ils comprennent les transports, le marketing, l’immobilier ou encore la finance.

L’enquête Caixin-Markit, qui sonde principalement les PME, dresse généralement un tableau fidèle de la conjoncture économique de la Chine. Le cabinet a noté que l’indice composite PMI de Markit-Caixin, qui agrège services et industrie manufacturière, a baissé à 52,2 en janvier contre 55,8 en décembre.