Le gouvernement argentin a officiellement approuvé l’utilisation d’urgence d’un vaccin chinois inactivé contre le Covid-19 mis au point par la société pharmaceutique chinoise Sinopharm

Vaccin de la société Sinopharm

Après la signature de la résolution par la ministre de la Santé Carla Vizzotti, l’Administration nationale des médicaments, des aliments et des technologies médicales (ANMAT) a conseillé au ministère de la Santé d’inclure le vaccin chinois de Sinopharm dans le plan national de vaccination contre le COVID-19.

Le porte-parole de la ministre a souligné que les essais cliniques du vaccin chinois ont montré qu’il était « sûr et efficace ».

Le vaccin de Sinopharm est le cinquième autorisé par l’Argentine, après celui de Pfizer-BioNTech, le Spoutnik V russe, le suédo-britannique AstraZeneca et le Covishield produit par le Serum Institute of India.

Selon le président Alberto Fernandez, « plus de 700.000 personnes ont reçu des doses de vaccin contre le COVID-19 et plus de 400.000 personnes ont déjà reçu les deux doses ».

« Le taux de vaccination s’accélérera avec l’arrivée de davantage de vaccins dans le pays », a indiqué ce dernier.