Le président américain Donald Trump a prédit le 10 février que l’épidémie de coronavirus disparaîtrait probablement en avril grâce à la chaleur, saluant une nouvelle fois les mesures prises par le gouvernement chinois.

« D’ici avril, ou au cours du mois d’avril, la chaleur en général tue ce genre de virus », a déclaré Donald Trump depuis la Maison Blanche. « Ce serait une bonne chose », a ajouté ce dernier.

La trajectoire de l’épidémie de 2019-nCoV pourrait être infléchie par l’arrivée du printemps et de l’été, mais les mesures d’endiguement du virus seront absolument déterminantes.

Pour le moment, l’épidémie continue de progresser, et les autorités sanitaires n’ont pas fait d’estimation sur le le moment où le nombre de transmissions commencera à baisser d’une semaine à l’autre.

« Nous ne savons pas », a répondu le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci, membre du groupe de travail présidentiel sur le virus. « Tout type de prédiction serait malvenue car il reste énormément d’inconnues », a ajouté ce dernier aux journalistes de l’Agence France Presse.

Pour l’heure, tous se concentrent sur le degré de transmission hors de Chine, et la capacité des autres pays à contenir l’épidémie.

L’OMS craint une propagation accrue hors de Chine

Le locataire de la Maison Blanche a également salué de nouveau l’attitude de Pékin face à cette épidémie qui a fait plus de 1000 morts. « Je pense qu’ils font du bon travail », a-t-il déclaré, ajoutant avoir eu « un long échange avec le président Xi (…) il est très confiant ».