L’OMS craint une propagation accrue hors de Chine

par | Fév 11, 2020 | 2019-nCoV, Santé, SOCIETE

Le bilan de l’épidémie du nouveau coronavirus a franchi ce 11 février la barre des 1000 morts, et pour l’OMS, qui a dépêché une mission d’experts en Chine, le nombre croissant de cas de transmission hors du pays pourrait augmenter.

Le premier décès imputé au virus 2019-nCoV, apparu en décembre 2019 dans la ville de Wuhan (Hubei), avait été annoncé le 11 janvier. Un mois plus tard, l’épidémie a désormais fait 1.016 morts en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), selon le dernier bilan de la Commission nationale de la santé.

Cette dernière a fait état de 108 nouveaux décès en 24heures, le plus lourd bilan quotidien enregistré à ce jour, tandis que le nombre de cas confirmés de contamination s’établissait à plus de 42.000.

Toutefois, le nombre de nouveaux cas journaliers (2.478) a diminué par rapport au jour précédent.

Le président Xi Jinping a appelé le 10 février à prendre «des mesures plus fortes et décisives pour enrayer résolument l’élan de la contagion», après s’être rendu dans un quartier résidentiel de Beijing pour visiter un hôpital.

Il est apparut pour la première fois portant un masque et s’être fait prendre la température par une infirmière. Situé dans le quartier d’Anhuali, dans l’arrondissement de Chaoyang, à Beijing, Xi Jiping s’est informé sur la prévention et le contrôle de l’épidémie au niveau primaire ainsi que l’offre des produits du quotidien.

En dépit des mesures prises par les compagnies aériennes de cesser venant et allant de Chine, et que plusieurs pays se sont fermés aux voyageurs qui en viennent, l’épidémie pourrait dorénavant s’accélérer à travers la planète.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) craint une propagation de l’épidémie en dehors de la Chine continentale. D’ailleurs, le virus a tué deux personnes, une aux Philippines et une autre à Hong Kong, et plus de 400 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires.

D’autant plus qu’une personne a été contaminée sans avoir jamais mis les pieds en Chine. En effet, un Britannique a été contaminé par le coronavirus à Singapour et l’a ensuite transmis à plusieurs compatriotes lors d’un séjour dans les Alpes en France, avant d’être diagnostiqué en Grande-Bretagne.

Il aurait ainsi accidentellement contaminé au moins 11 personnes, dont cinq sont hospitalisées en France, cinq autres en Grande-Bretagne et un homme de 46 ans sur l’île espagnole de Majorque, où il réside.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :