Alibaba et China Literature, filiale de Tencent, ont écopé d’amendes de 500 000 yuans (62 818 euros), de la part du régulateur de marché chinois pour ne pas avoir correctement déclaré des acquisitions, dans le cadre de leur examen par les autorités de la concurrence.

Le gouvernement chinois a infligé une amende à Alibaba et à deux autres entreprises pour ne pas avoir signalé les accords passés, fermant une zone grise réglementaire dont les entreprises technologiques chinoises cotées à l’étranger jouissent depuis plus d’une décennie, a rapporté le Financial Times.

Le régulateur du marché chinois a déclaré qu’il avait infligé une amende à Alibaba, la librairie en ligne soutenue par Tencent, China Literature and Logistics Group Shenzhen Hive Box, pour ne pas avoir demandé l’approbation réglementaire pour les accords conclus dès 2014.

Cette décision témoigne de la détermination du gouvernement chinois de mettre au pas les géants chinois de la technologie, surtout Alibaba, après une décennie de croissance assez illimitée.

En novembre 2020, les régulateurs chinois ont dévoilé un projet de règlement antitrust qui a provoqué l’effondrement des valeurs technologiques chinoises. Avant cela, les régulateurs chinois avaient soudainement interrompu l’offre publique d’Ant Group à Shanghai, qui aurait été la plus importante au monde, a déclaré le FT.

«La règle a toujours été là, elle n’a tout simplement pas été appliquée. C’est un signal clair que les entreprises structurées en entités à détenteurs de droits variables ne sont plus exemptées», a déclaré Scott Yu du cabinet d’avocats Zhong Lun.