Le Nicaragua a reçu le 12 décembre 200.000 doses de vaccin anti-Covid chinois Sinopharm, trois jours après que Managua a rompu ses relations avec Taïwan et les a rétablies avec Pékin.

Une délégation nicaraguayenne s’est rendue en Chine pour formaliser les relations avec Pékin. Celle-ci était dirigée par Rafael et Laureano Ortega, fils du président Daniel Ortega. Cette dernière est arrivée à Managua à bord d’un avion d’Air China.

800.000 autres doses de Sinopharm devraient arriver dans les prochains jours au Nicaragua. Laureano Ortega a déclaré qu’au cours de sa visite en Chine, il avait discuté d’éventuels projets de coopération et rencontré les autorités chargées du commerce et de la coopération.

Lire aussi : Le Nicaragua rompt ses relations avec Taïwan et reconnaît Pékin

Ce revirement diplomatique intervient dans un contexte de tension croissante entre la Chine et les États-Unis au sujet de Taïwan.

Lire aussi : La Chine et le Nicaragua reprennent leurs relations diplomatiques

Et elle fait également suite aux récentes mesures prises par Washington en matière d’immigration et des sanctions économiques contre des responsables du gouvernement Ortega, qui a été réélu en novembre pour un quatrième mandat alors que la plupart de ses rivaux sont emprisonnés.