La Chine et le Nicaragua ont signé le 10 décembre à Tianjin le communiqué conjoint sur la reprise des relations diplomatiques entre la République populaire de Chine et la République du Nicaragua.

Selon le communiqué, la Chine et le Nicaragua, « conformément aux intérêts et au désir des peuples des deux pays, ont décidé de se reconnaître mutuellement et de reprendre leurs relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs, à compter de la date de la signature de ce communiqué ».

La Chine et le Nicaragua « conviennent de développer des relations amicales entre les deux pays sur la base des principes de respect mutuel pour la souveraineté et l’intégrité territoriale, de non-agression mutuelle, de non-ingérence dans les affaires intérieures de l’un et de l’autre, d’égalité, de bénéfice mutuel et de coexistence pacifique », a indiqué le communiqué.

Le gouvernement du Nicaragua reconnaît qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde, que le gouvernement de la Chine est « le seul gouvernement légal représentant l’ensemble de la Chine, et que Taiwan est une partie inaliénable du territoire de la Chine ».

Le gouvernement du Nicaragua rompt ses « relations diplomatiques » avec Taiwan à partir de ce jour et s’engage à ne plus développer de relations officielles ou d’échanges officiels avec Taiwan. Le gouvernement de la République populaire de Chine « apprécie cette position du gouvernement de la République du Nicaragua », selon le communiqué.