Le président Xi Jinping a inauguré mercredi 25 septembre le nouvel aéroport de Beijing Daxing. Le vol inaugural a été effectué entre Beijing et Guangzhou par la China Southern Airlines. Suite à cela, six autres compagnies aériennes chinoises ont lancé leurs premiers vols respectifs à partir de cette nouvelle infrastructure.

Le président Xi Jinping a inauguré en grande pompe ce nouvel aéroport dont l’objectif est de devenir le premier hub aérien mondial. Ce projet pharaonique vise un trafic de 100 millions de passagers annuel, et «démontre les grandes ambitions et la vision stratégique du peuple Chinois», a déclaré le président.

L’aéroport de Daxing possède quatre pistes d’envol, et ambitionne de détrôner à terme le leader Atlanta. Le terminal dessiné par l’architecte Zaha Hadid a été construit en moins de cinq ans, notamment par le groupe français ADP. Situé à 41 km au sud de la capitale, l’infrastructure illustre «les prouesses de la Chine en matière d’ingénierie» a déclaré Xi Jinping.

Avec 268 places d’avion sur le tarmac, sur 700.000 mètres carré, le site vise à désengorger le Beijing Capital Airport, qui supporte 100 millions de passagers par an, et à répondre à la hausse spectaculaire du trafic aérien attendu dans la prochaine décennie en Chine.

Le site évoluera au fur et à mesure, avec pour le moment une seule compagnie locale actuellement installée. Sa véritable entrée en service aura lieu le 27 octobre 2019, quand six compagnies domestiques, dont China Eastern et China Southern, siégeront à Daxing, en compagnie de huit pavillons internationaux, dont British Airways, Polish Airlines ou Finnair.

L’aéroport compte desservira 45 millions de passagers en 2022, puis 75 millions à l’horizon 2025, selon l’Aviation civile chinoise. Ces chiffres dépassent le trafic actuel de Roissy-Charles de Gaulle. La barre des 100 millions pourrait être dépassée à l’avenir, lorsque de nouvelles pistes seront construites. Le terminal utilisera les dernières technologies en matière de contrôle de sécurité.

Le succès de ce troisième aéroport dépendra des grandes compagnies internationales, qui hésitent à quitter le site actuel de Beijing Capital Airport, situé au nord-est de l’immense métropole. Ce site est plus proche du centre des affaires de Gomao, et du quartier des ambassades de Sanlitun.

Les autorités ont assuré la mise en place d’un train direct reliera Daxing à l’ouest de la capitale en 20 minutes, loin du quartier habituellement fréquenté par les voyageurs internationaux. L’aéroport desservira en majorité des destinations domestiques, mais souhaite afficher 40% de vols internationaux à l’horizon 2025.