La Chine a besoin de la direction unifiée et forte du Parti communiste, sinon le pays « s’effondrera », a déclaré le gouvernement dans une directive publiée avant le 70ème anniversaire de la fondation de la République populaire.

La Chine ne cherche pas à exporter son modèle de développement, ni à importer des modèles étrangers, cherchant uniquement la paix et non « l’hégémonie », a indiqué le document d’orientation.

« Les Chinois n’ont pas le gène d’envahir les autres ou de dominer le monde. Dans les temps modernes, la Chine a été victime d’intimidation de la part des grandes puissances. La guerre et les troubles ont laissé une profonde impression de la souffrance causée. La Chine n’imposera jamais les souffrances qu’elle a subies à d’autres peuples », a précisé le texte.

La Chine célèbre ce 1er octobre les 72 ans de la République populaire de Chine, alors que de nombreusesincertitudes plannent sur le pays, plongé dans une guerre commerciale acharnée avec les États-Unis et confronté à des difficultés économiques, ainsi qu’au mouvement de contestation qui dure depuis trois mois àHong Kong.

« La Chine n’échangera jamais ses intérêts fondamentaux et ne permettra pas que sa sécurité et sa souveraineté soient compromises » ont indiqué les auteurs de la directive. Cette note a précisé que « la menace de guerres commerciales et l’augmentation continue des tarifs ne sont pas propices à la résolution des problèmes ».

« La Chine est une économie mature avec un système industriel complet, une chaîne industrielle complète, un vaste espace de marché et une dynamique de développement économique forte. Il ne sera jamais affaibli par les guerres commerciales », a ajouté le document.

« La Chine est convaincue d’avoir la capacité de faire face aux difficultés, de transformer les crises en opportunités et d’ouvrir un nouveau monde. » Concernant les Etats-Unis, il est écrit que Washington devrait « examiner de manière rationnelle le développement de la Chine, car la Chine n’a aucune intention de défier les Etats-Unis et ne veut pas remplacer les Etats-Unis ».