Le président chinois Xi Jinping est attendu le 7 décembre en Arabie saoudite pour une visite de trois jours, la première depuis 2016, ont annoncé les médias d’Etat de ce royaume du Golfe, premier exportateur de pétrole brut au monde.

« Le président de la République Populaire de Chine effectue une visite officielle dans le royaume du 7 au 9 décembre 2022 au cours de laquelle se tiendra un sommet sino-saoudien », a indiqué l’agence de presse officielle SPA.

Le roi Salmane d’Arabie saoudite co-présidera avec Xi Jinping ce sommet, en présence du prince héritier Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto de la puissante monarchie pétrolière, a précisé SPA.

Lire aussi : 2 millions de barils de pétrole acheté par la Chine à l’Arabie saoudite

La visite de Xi JInping comprendra également des réunions avec les leaders des autres pays arabes et du Golfe, a-t-elle ajouté. Fin octobre, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Fayçal ben Farhane, avait annoncé que le président chinois était attendu en Arabie saoudite.

Lire aussi : Pourquoi l’Arabie Saoudite s’est-t-elle tournée vers la Chine ?

La visite de Xi Jinping en Arabie saoudite va certainement énerver les États-Unis, partenaires clé des pays pétroliers du Golfe, qui voient d’un mauvais oeil ce rapprochement avec leur grand rival chinois.

Washington accuse Ryad de soutenir son autre rival, la Russie, dans sa guerre contre l’Ukraine, en maintenant les prix de l’or noir à un niveau élevé, ce que les Saoudiens démentent. La Chine est le premier importateur de pétrole brut saoudien, représentant pour Ryad environ un quart de ses exportations d’or noir.