Dans un communiqué de presse, la présidence du Togo a indiqué qu’en dehors de sa participation ce lundi 3 septembre à l’ouverture du 3ème Forum de la coopération entre la Chine et l’Africaine (FOCAC 2018), le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a accordé trois audiences à des opérateurs économiques chinois et s’est également déplacé au siège de l’Asian Infrastructure Investment Bank.

Le président Faure Gnassingbé a discuté avec des responsables de sociétés de constructions d’infrastructures routières et ferroviaires, de fabrication de machines agricoles, de structures énergétiques. Il a été question de promotion des trois axes majeurs du Plan national de développement (PND) au cours des différents entretiens.
Du Fei, le Président de China Road and Bridge Corporation a eu l’honneur d’ouvrir le bal des audiences.

La CRBC est présente au Togo depuis plusieurs années et a eu à réaliser le grand contournement de Lomé, les contournements d’Alédjo et s’occupe actuellement de la route Lomé-Vogan-Anfoin. Le dirigeant de cette entreprise a évoqué avec Faure Gnassingbé les projets routiers concernant la nationale N°1. Dans le cadre du PND, il est prévu un renforcement de ce corridor logistique. Le Chef de l’Etat togolais a encouragé la CRBC à voir comment renforcer les capacités du Togo dans le cadre de l’axe 1 du PND qui vise à faire du pays, un hub logistique de référence.

La 2ème audience a été accordée à Liang Bin, le Directeur Général de China Railway Construction Bridge Engeneering Bureau Group. Cette entreprise chinoise est spécialisée dans la construction des infrastructures en particulier ferroviaires. Elle est déjà présente en Afrique. Liang Bin a exprimé son intérêt à investir au Togo en participant aux travaux de construction d’infrastructures retenues dans le cadre de la mise en œuvre du PND. La délégation de Liang Bin a exprimé son impatience d’arriver à Lomé pour finaliser les discussions avec les autorités togolaises.

Le Togo s’est engagé à poursuivre les études pour la construction de la voie ferrée, Lomé-Cinkassé, long de 600 km.
A la suite de Liang Bin, Faure Gnassingbé a échangé avec Luo Qinzheng, Directeur Général de China Africa Machine, structure membre du groupe YTO, premier constructeur de tracteurs en Chine et leader mondial des machines agricoles. A l’issue de cette audience, le président togolais a instruit ses accompagnateurs à entamer des négociations en vue d’accélérer l’appui que peut apporter cette société à la promotion d’une agriculture moderne, prospère, verte et pourvoyeuse d’emplois massifs.

A signaler également qu’une rencontre ministérielle a eu lieu ce même jour avec la société Power China, spécialisée dans le domaine de l’énergie. Les échanges ont porté sur la possibilité d’accompagner le Togo dans la mise en œuvre de sa stratégie d’électrification. Power China est déjà au Togo à travers sa filiale africaine qui intervient dans un projet binational d’énergie liant le Togo et le Bénin. Il s’agit du barrage hydroélectrique d’Adjarala. La réalisation dudit projet était également au centre des discussions entre les deux parties.

Après ses audiences, le Président Faure s’est déplacé en personne au siège de l’Asian Infrastructure Investment Bank (AIIB) où il a eu des discussions avec le patron de cette structure, Jin Liqun. Il a été essentiellement question une fois de plus du financement du PND.

Les autorités togolaises attendent un financement à hauteur de 65% de la part du secteur privé. Faure Gnassingbé a exposé les trois axes majeurs de ce plan au responsable de l’AIIB. Jin Liqun a promis accompagner les investisseurs qui veulent aller au Togo.

De plus, le Togo a pris part au Dialogue de Haut niveau entre les Chef d’Etats et le secteur privé chinois et africain. La délégation togolaise conduite par le Ministre des Affaires Etrangères, le Professeur Robert Dussey, a réitéré la volonté du Togo de s’appuyer sur le secteur privé pour la réalisation de la transformation économique notamment grâce aux initiatives d’amélioration du climat des affaires et le dialogue avec le secteur privé.

Dans la suite de son séjour en Chine, il faut noter que Faure Gnassingbé a pris part ce mardi 4 septembre 2018 à la première table ronde des Chefs d’Etat et de gouvernement où dans une allocution, il a plaidé « pour un volume accru des investissements chinois en Afrique ».

Dans son agenda, d’autres audiences sont encore prévues en entendant la rencontre bilatérale avec son homologue chinois, XI Jiping le 6 septembre prochain sans oublier le Business Forum que va organiser le Togo le 7 septembre dans la Province de Zhiejang pour mobiliser les investissements chinois au tour du PND.