mardi, juillet 16

Le président Xi Jinping appelle à faire rayonner les Cinq principes de la Coexistence pacifique et construire la communauté d’avenir partagé pour l’humanité

Par Yoro Diallo – Le 28 juin 2024, les peuples épris de paix et de justice à travers le monde ont suivi avec grand intérêt la Conférence commémorant le 70ème Anniversaire de la proclamation des « Cinq Principes de la Coexistence pacifique ».

Cette commémoration répond à l’objectif de faire rayonner lesdits principes dans le contexte de tensions multiformes sur la scène internationale, de construire ensemble la communauté d’avenir partagé pour l’humanité, mais aussi, de donner une impulsion énergique au progrès de l’humanité.

Il y a 70 ans, la proclamation des Cinq Principes de la Coexistence pacifique, à l’initiative de la Chine nouvelle répondait à l’époque à un choix de l’Histoire. En effet après la Seconde Guerre mondiale, les Mouvements de libération, d’indépendance et d’émancipation nationales ont émergé en anéantissant le système colonialiste.

A la même période, la primauté de la force sur le droit des peuples s’intensifiait. Les pays qui venaient d’accéder à l’indépendance tenaient à défendre leur souveraineté et à accéder au développement. Fermement attachée à l’indépendance et à l’autonomie, la Chine nouvelle œuvrait activement à une coexistence pacifique avec les autres pays du monde. Dans ce contexte est née l’initiative des Cinq Principes de la Coexistence pacifique, à savoir : le respect mutuel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale ; la non-agression mutuelle ; la non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures ; l’égalité et le bénéfice mutuel, et la coexistence pacifique.

En 1954, la Chine, l’Inde et Myanmar ont inclus lesdits principes dans une déclaration conjointe. Depuis cette date, les Cinq principes sont devenus des normes fondamentales régissant les relations interétatiques. En 1955, la Conférence de Bandung qui a réuni 29 pays d’Asie et d’Afrique, le Mouvement des non-alignés fondé dans les années 1960, ont a été marqués par les Cinq Principes de la Coexistence pacifique. Ces principes seront inclus dans la Déclaration sur le droit international et la Déclaration sur l’instauration d’un nouvel ordre économique international adoptées en 1970 et en 1974.

Les Cinq Principes de la Coexistence pacifique seront inscrits dans une série de documents internationaux et reconnus par la Communauté internationale. L’intervention du Président Xi Jinping à la Conférence commémorative, nous enseigne que « depuis 70 ans, les Cinq Principes de la Coexistence pacifique ont transcendé l’espace et le temps, dépassé les incompréhensions et montré leur résilience et leur vitalité au fil des années. Ils sont devenus des normes fondamentales régissant les relations internationales et des principes fondamentaux du droit international ouverts, inclusifs et universellement applicables et ont apporté une contribution historique impérissable au progrès de l’humanité ». Après 70 ans d’épreuves, « les Cinq Principes sont devenus une richesse partagée de la communauté internationale et méritent d’être préservés, pérennisés et valorisés ».

Le Président Xi appelle les différents acteurs sur la scène internationale à avoir à cœur l’avenir de l’humanité et le bien-être des peuples, à poursuivre leur engagement initial en faveur de l’égalité, du bénéfice mutuel et de la coexistence pacifique, à faire rayonner les valeurs communes de l’humanité, à promouvoir une gouvernance mondiale fondée sur d’amples consultations, la contribution conjointe et les bénéfices partagés, à construire un nouveau type de relations internationales, à mettre en œuvre l’Initiative pour le développement mondial, l’Initiative pour la sécurité mondiale et l’Initiative pour la civilisation mondiale, et à renforcer la coopération de qualité dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route », de manière à accroître les intérêts communs de tous les peuples du monde.

Face aux défis qui hantent le monde, Xi Jinping appelle à « valoriser l’essence des Cinq Principes de la Coexistence pacifique et travailler inlassablement à réaliser la noble mission de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité ».

Il invite à poursuivre le principe de l’égalité souveraine, à consolider la base du respect mutuel, à réaliser les perspectives de paix et de sécurité. Comme l’enseigne un adage chinois, « l’homme de bonté garde à cœur le bien des autres et l’homme sage agit dans l’intérêt des autres ». La même philosophie se retrouve dans la culture d’Amérique latine : « La seule façon d’être profitablement national consiste à être généreusement universel » et dans la culture Arabe : « Le charbon s’enflamme quand on est uni et il s’éteint lorsqu’on est divisé ».

Xi Jinping appelle les divers acteurs de la scène internationale à : « être stabilisateurs pour la préservation de la paix, en promouvant le règlement pacifique des divergences et des différends interétatiques ; à « être des piliers pour le développement ouvert, en travaillant à replacer le développement au centre de l’agenda international » ; à « être bâtisseurs de la gouvernance mondiale, en participant activement à la réforme et à la construction du système de gouvernance mondiale » ; à « être promoteurs de l’inspiration mutuelle entre civilisations, en promouvant la communication et le dialogue entre les différentes civilisations, en renforçant les échanges sur la gouvernance et en approfondissant les interactions dans les domaines comme l’éducation, les sciences, les technologies et la culture ainsi que celles entre les collectivités locales, les peuples et les jeunes ».

Les engagements de la Chine sont clairement définis. Dans le cadre de « mieux soutenir la coopération du Sud global, la Chine établira un centre de recherche du Sud global ». Elle s’engage à fournir « aux pays du Sud global 1 000 bourses d’excellence des Cinq Principes de la Coexistence pacifique et 100 000 stages ou opportunités de formation dans les cinq ans à venir, et lancera le programme des jeunes pionniers du Sud global ».

Elle continuera de mettre à profit le Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement, le Fonds pour le développement mondial et la coopération Sud-Sud et le Fonds de coopération Sud-Sud sur le changement climatique. Elle mettra en place avec les parties concernées le Centre d’excellence de la coopération tripartite pour la mise en œuvre de l’Initiative pour le développement mondial.

La Chine poursuivra « le Mécanisme de coopération Sud-Sud et triangulaire Chine-FIDA au sein du Fonds international de développement agricole et apportera un don supplémentaire en RMB d’une valeur équivalente à 10 millions de dollars américains pour appuyer le développement agricole du Sud global. Elle continuera de soutenir l’Initiative de l’Aide pour le commerce lancée par l’OMC. D’ici 2030, le volume des importations chinoises en provenance des pays en développement pourrait dépasser 8 000 milliards de dollars américains ».

Il y a lieu de noter que les Cinq Principes de la Coexistence pacifique figurent en lettres d’or dans la Constitution de la Chine, devenant la pierre angulaire de la politique étrangère d’indépendance et de paix du pays. Aujourd’hui, la Chine œuvre à la construction d’un grand pays et du grand renouveau de la Nation par la modernisation à la chinoise. Dans la nouvelle marche en avant, elle continuera de faire rayonner les Cinq Principes de la Coexistence pacifique, travaillera avec les autres pays à la construction de la communauté d’avenir partagé pour l’humanité.

La détermination de la Chine à poursuivre la voie du développement pacifique, à développer la coopération amicale avec les autres pays, à promouvoir le développement commun dans le monde ne saurait jamais changer. La Chine n’empruntera jamais le vieux chemin du pillage colonialiste ni le chemin erroné de la recherche de l’hégémonie. Le pays ouvrira toujours plus grandes ses portes et ne les fermeront jamais. Il concevra et à appliquera des mesures visant à approfondir davantage la réforme sur tous les plans, et continuera d’élargir l’ouverture institutionnelle pour créer un environnement d’affaires plus conforme aux règles du marché et aux normes internationales.

Les grands révolutionnaires ont toujours les mots justes pour galvaniser les peuples en marche sur le long chemin du progrès. « Face aux épreuves et obstacles, ce n’est qu’avec un esprit héroïque que l’on pourra en triompher ». Il y a 100 ans enseignait en ces termes un pionnier de la révolution chinoise. De cet enseignement, Xi Jinping nous exhorte à « prendre le relais pour promouvoir la cause de la paix et du développement de l’humanité, à prendre le 70ème Anniversaire des Cinq Principes de la Coexistence pacifique pour un nouveau point de départ ». Nous devons « assumer notre mission historique et avancer ensemble avec courage et détermination, en vue de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité et de bâtir un avenir plus radieux ». Tel est un noble devoir de génération.

Prof. Yoro DIALLO
Chercheur Principal / Directeur Exécutif du Centre d’Etudes Francophones
Directeur du Musée Africain
Institute of African Studies, Zhejiang Normal University, CHINA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *