Le secteur financier devrait s’ouvrir plus en 2020

par | Juil 2, 2019 | ECONOMIE

Le gouvernement a annoncé son intention d’abroger en 2020, les limitations capitalistiques imposées aux investisseurs étrangers dans son secteur financier, a annoncé le 2 juillet, le Premier ministre Li Keqiang.

Cette décision intervient avec une année d’avance. Ainsi, le secteur industriel, et en particulier l’automobile, sera lui aussi plus ouvert, a assuré Li Keqiang, lors du Forum économique mondial à Dalian.

Ces déclarations interviennent après la rencontre entre les présidents chinois Xi Jinping et américain Donald Trump, au cours de laquelle, ils ont décidé de reprendre les négociations pour mettre un terme à leur guerre commerciale.

« Nous atteindrons le but d’abroger d’ici 2020 le plafonnement des participations des investisseurs étrangers dans les valeurs mobilières, les contrats à terme et l’assurance-vie, soit un an plus tôt que le calendrier prévu de 2021 », a déclaré le Premier ministre.

Dans le secteur financier, Morgan Stanley, HSBC Holdings, JPMorgan Chase, Nomura Holdings et UBS souhaiterait devenir majoritaires dans des coentreprises financières en Chine continentale, à partir de nouvelles règles plus libérales rendues publiques en 2017.

« Le calendrier a été avancé pour montrer au monde que la Chine n’entend pas mettre un terme au processus d’ouverture de son secteur financier », a poursuivi le Premier ministre, ajoutant que Beijing assouplirait également l’année prochaine les restrictions aux investissements étrangers dans des secteurs tels que les télécommunications et les transports.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :