L’édition 2021 de la conférence annuelle du Financial Street Forum, qui a commencé le 20 octobre à Pékin, a permis de mettre en commun des idées sur le rôle du secteur financier dans l’amélioration de la résilience économique et le soutien d’un développement de haute qualité.

À l’heure actuelle, plus de 40 millions d’entités du marché sont soutenues par de petits prêts et des micros prêts inclusifs, ce qui témoigne de la résilience économique de la Chine et de ses mesures financières actives, selon Yi Gang, gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), lors de son allocution à la conférence.

Yi Gang a estimé que la croissance de la masse monétaire et du financement social correspondait essentiellement à celle du PIB nominal, qui s’explique par un bon ensemble de politiques et des liquidités suffisantes. Il a souligné que sur le plan structurel, les outils de politique monétaire et de crédit pourraient mieux soutenir les moyennes et les petites entreprises, les micros entreprises, ainsi que le développement vert et à faibles émissions de carbone.

Le secteur financier joue désormais un rôle clé dans la promotion d’un nouveau paradigme de développement et dans le soutien d’un développement de haute qualité, selon Guo Shuqing, président de la Commission de réglementation du secteur bancaire et des assurances de la Chine (CBIRC), appelant à davantage de mesures financières pour améliorer le milieu de vie des gens, la couverture d’assurance et le système d’éducation, entre autres.

Un système de marché boursier à niveaux multiples, doté de fonctions complémentaires et de liens organiques, répondant aux divers besoins de financement des entreprises, est une exigence inhérente à l’amélioration de l’adaptabilité de la finance à l’économie réelle, selon Yi Huiman, président de la Commission chinoise de réglementation des valeurs mobilières (CSRC). Il a appelé à faire progresser continuellement la réforme du système d’enregistrement afin de promouvoir un cercle vertueux de l’économie et du secteur financier.

Pan Gongsheng, sous-gouverneur de la BPC et chef de l’Administration nationale du contrôle des changes (SAFE), a mentionné que les facteurs économiques fondamentaux stables de la Chine constitueraient la garantie de base du marché des changes chinois en réponse aux chocs extérieurs.

Liu Siyang, vice-président de l’Agence de presse Xinhua, a rappelé que Xinhua a été témoin de chaque moment historique du développement de l’industrie financière de la Chine, qu’elle en a rendu compte et qu’elle raffinerait davantage ses services d’information et de nouvelles économiques, en particulier dans le domaine financier, pour mettre pleinement à profit ses avantages de figure d’autorité et sur les plans intellectuel, des terminaux et mondial afin de contribuer au développement sain de l’industrie financière de la Chine.

Fondé en 2012, le forum, organisé conjointement par le gouvernement populaire de la municipalité de Pékin, la BPC, l’Agence de presse Xinhua, la CBIRC, la CSRC et la SAFE, est considéré comme un baromètre de la réforme financière et du développement de la Chine.