Geng Li a décidé de créer des sites de rencontres et  d’information pour rassembler les LGBT de Chine, afin de créer une communauté de partage, d’entre aide et de rencontre. Le but : sortir de la marginalité et du cercle infernale de la souffrance.

En 2012, l’ex-policier créée Blued, site de rencontre pour homosexuel, celui-ci remporte un vif succès dès son annonce. En trois ans, le site est un pionnier du genre, connu et reconnu en Chine. 15 millions  de gais, lesbiennes et transgenres chinois peuvent discuter, se rencontrer et partager leurs problèmes. Une communauté s’est installée, avec l’aval des autorités.

Application smartphone de Blued, premier site de rencontre pour gays

Application smartphone de Blued, premier site de rencontre pour gays

Son but est de « libérer la communauté homosexuelle à travers le monde », a indiqué Geng Le au Quotidien du peuple. Grâce à un financement de 30 millions de dollars venant d’une entreprise de la Sillicon Valley, il a pu créer Blued. D’ailleurs, le lancement très médiatique de son site s’est fait après le coming-out du PDG d’Apple, Tim Cook.

En 2014, Geng Le envisage la conception et la mise en place de « Pinkd », application de réseautage lesbien, « donnant des opportunités de rencontres et pourquoi pas trouver le véritable amour », avait-t-il expliqué à China Daily.

L’objectif de ce chef d’entreprise est d’instaurer une introduction en bourse qui « célébrera la culture gay et les entreprises, (mais, ndlr) plus important encore, démontrer une tolérance sociale dans le pays ».

En 2015, Geng Le confie à Radio-Canda, avoir « une centaine d’employés pour m’aider dans cette mission très spéciale. Nous voulons que les gais en Chine cessent d’être discriminés. Nous tentons de démystifier l’homosexualité et d’offrir un lieu pour échanger ».

D’ailleurs, avant ce succès, la vie de Geng Le n’était pas été rose. Durant des années, il a mené une double vie, policier le jour, il tente de trouver des compagnons de passage la nuit.

Se disant « extrêmement perdu« , car l’homosexualité était encore illégale, ses supérieurs le mettent face à un choix. Soit il reste policier et arrêter son site Dalan, soit il donne sa démission. Geng Le choisit finalement de démissionner en 2009.

Il s’installe à Beijing et se consacre entièrement au site Danlan dédié à la culture gay. Voyant autour de lui, de nombreux amis être atteint par le Sida, il décide de lancer une campagne d’information et de prévention, en partenariat avec des organismes de santé publique.

Toutefois, « ce site a été temporairement fermé sans raison motivée avant 2007, mais heureusement, nous avons assisté à un changement radical, en particulier au cours des cinq dernières années ».  

Depuis, la situation des LGBT (lesbiens, gay, bisexuels et transgenres) s’est améliorée, des efforts sont encore à mener, mais le gouvernement lâche un peu de leste.