En 2012, des archéologues chinois ont restauré une cinquantaine de statues de Bouddha  dans la province du Hebei, aujourd’hui ces statues vont être exposer dans un musée spécialement dédié.

He Liqun, chercheur à l’Académie des sciences sociales de Chine (ASSC), avait expliqué en avril 2012 que « le travail de restauration est ardu, car il implique des procédures complexes pour préserver les couleurs, renforcer les dorures et rassembler tous les morceaux des statues ».

La plupart des statues, faites de marbre blanc et de pierre bleue, ont été découverte sur le site de Yecheng, une ancienne ville datant de 2.500 ans, localisée aujourd’hui à Linzhang. L’équipe d’archéologues de l’ASSC et de l’Institut provincial du patrimoine culturel du Hebei a découvert 2.895 statues de Bouddha et des fragments de statues.

Vue l’ancienneté des pièces, les archéologues ont élaboré un plan de restauration détaillé en fonction des caractéristiques d’origine des statues, précisant que davantage de statues devraient être restaurées à partir de fragments déterrés.

statues bouddhiques Yecheng

Fragment de statues de Bouddha à Yecheng

Il s’agit de la plus grande découverte archéologique du genre depuis 1949. Raison pour laquelle, un musée est dédié à ces statues bouddhistes datant de 1.500 ans. La structure a ouvert ses portes début octobre dans le district de Linzhang (Hebei). Les pièces sont présentés dans trois salles d’exposition, a indiqué le 22 septembre 2015, Liu Haitao, un des responsables du musée.

La plupart des reliques datent de la dynastie des Wei de l’Est et des Qi du Nord (534-577), et des dynasties du Nord (386-581).  La ville de Yecheng a été construite pendant la période des Printemps et Automnes (770-476 av. J-C). Elle était le centre politique de la Chine durant la période des Trois Royaumes (220-280) et des dynasties du Nord.

Durant la dynastie des Qi du Nord, les historiens dénombrent près de 30.000 temples et deux millions de moines et de nonnes en Chine, dont 4.000 temples et environ 80.000 moines et nonnes se trouvaient uniquement à Yecheng, haut lieu du bouddhisme.