La province du Zhejiang a adopté une loi pour promouvoir l’économie numérique, afin de maintenir la compétitivité des entreprises, le développement économique de la province et l’efficacité des services administratif.

Geely ou Zhejiang Geely Holding Group

L’économie numérique de la région du Delta du Yangtsé, dans l’est de la Chine, comprenant les provinces du Zhejiang, du Jiangsu, et la municipalité de Shanghai, a dépassé 1.000 milliards de yuans (130,5 milliards d’euros).

Les statistiques montrent que le Zhejiang a vu son économie numérique atteindre 2.000 milliards de yuans (260 mds €) en 2018. La province du Zhejiang est reconnue pour son dynamisme dans le secteur de la technologie, notamment avec la ville de Hangzhou, où siègent plusieurs grandes entreprises chinoises, dont Alibaba.

Le Zhejiang a de fait adopté un règlement sur la promotion de l’économie du numérique qui entrera en vigueur en mars 2021. Cette nouvelle législation provinciale établit des directives pour développer le partage des données, les infrastructures numériques, ou encore pour accélérer la numérisation des entreprises de la région.

La loi amène également un modèle de traitement et de collecte de données à suivre par les administrations municipales du Zhejiang. Chaque autorités locales possède ses propres responsabilités sur l’exactitude des données publiques qu’elles collectent.

Les administration locales devront garantir un accès à la fois sûr, pratique et efficace des données. Par ailleurs, les autorités locales du Zhejiang devront encourager les entreprises et la société civile à partager leurs propres données, grâce à la mise en œuvre de nouvelles politiques.

La ville de Hangzhou a servit de laboratoire national, afin de tester les mesures politique et économique, destinées à développer l’économie numérique. En mai 2019, Hangzhou a été pionnière vis-à-vis de l’utilisation du paiement mobile dans les affaires du gouvernement et les moyens de subsistance.

Devenu un moteur important de la croissance économique de la Chine, le paiement mobile redéfinit les modes de consommation traditionnels et promeut de nouveaux modèles économiques, selon le rapport sur le développement du paiement mobile en Chine publié conjointement par le Centre d’information d’État, le Service d’information économique de Chine et Ant Financial.

En février 2020, Hangzhou a été la première ville de Chine à adopter un système de QR code pour suivre les déplacements et les conditions de santé de ses résidents. Cette technologie a ensuite été étendue à l’ensemble du pays.

La loi provinciale adoptée par le Zhejiang servira d’expérience pour la promotion de l’économie du numérique dans toute la Chine. D’après le South China Morning Post, la loi a été saluée par des hauts responsables du secteur de la tech.

Ces derniers ont considéré cette loi d’étape majeure pour «gouverner l’industrie numérique conformément à la loi». Pour James Tian Ning, président du Panshi Group, une entreprise basée à Hangzhou et spécialisée dans le cloud, cette loi «encouragera les gouvernements de tous les niveaux à assurer et stimuler le développement de l’économie numérique locale».

Ce dernier s’attend à ce que davantage de régions en Chine déploient des réglementations similaires. D’ailleurs, quatre autorités du gouvernement central, dont l’administration du cyberespace, ont publié de nouvelles lignes directrices, afin de construire un «data center national intégré, ainsi qu’un système d’innovation».

Ces régions ont qualifié les données de «ressource stratégique fondamentale nationale et d’élément de production important». Les nouvelles réglementations du Zhejiang s’inscrivent dans un contexte national axé sur les données et l’infrastructure numérique.

En juillet, le gouvernement central a publié un projet de loi sur la sécurité des données qui s’appuie sur la loi existante sur la cybersécurité et énonce les exigences techniques en matière de protection des données et les droits et responsabilités des différentes parties prenantes et régulateurs.