L’économie chinoise affiche une reprise régulière, mais une dure bataille reste à venir car la situation reste grave tant en Chine qu’à l’étranger.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang, cité par Radio Chine Internationale, a indiqué que le gouvernement continuera d’adopter une politique budgétaire proactive et une politique monétaire prudente.

La deuxième économie mondiale émerge progressivement d’une baisse économique de 6,8% au premier trimestre, sa première contraction jamais enregistrée. Li Keqiang a indiqué que l’économie se rétablissait progressivement et était revenue à la croissance. « Nous devons renforcer notre confiance dans le développement », a-t-il déclaré à RCI. «Mais la situation au pays et à l’étranger est toujours sombre, et nous devons nous préparer à continuer de mener une guerre difficile».

Selon le Premier ministre, « l’élan de la récente reprise économique, qui montre des signes de stabilisation, a pleinement montré la forte résilience de l’économie chinoise. Cependant, avec les incertitudes croissantes dans l’économie mondiale et les défis auxquels l’économie intérieure est confrontée, en particulier sur le marché du travail, le pays doit rester préparé à des batailles difficiles ».

Li Keqiang s’est engagé à réduire les impôts et à augmenter le soutien au crédit des entreprises. Des mesures vont être prises pour garantir que les fonds budgétaires nouvellement ajoutés en 2020 soient acheminés directement aux autorités locales.

« Il est important de maintenir une liquidité raisonnablement suffisante et de trouver plus de solutions aux difficultés de financement rencontrées par les entreprises, en particulier les petites entreprises », a souligné Li Keqiang.

Le gouvernement a aussi déployé une série de mesures, notamment une augmentation des dépenses fiscales, des allégements fiscaux et des réductions des taux débiteurs et des réserves obligatoires, pour relancer l’économie touchée par le virus et soutenir l’emploi.

Ce dernier prône pour une « finance inclusive » afin d’augmenter le volume de crédit mis à disposition tout en réduisant considérablement les coûts globaux de financement. Une série de mesures va également être prise pour relancer l’emploi de groupes clés tels que les diplômés des universités et les travailleurs migrants.

Pour cela des politiques différenciées en matière fiscale et financière seront étendues aux secteurs à forte intensité de main-d’œuvre. Par ailleurs, Li Keqiang a annoncé que le gouvernement affinera davantage l’environnement pour le démarrage de nouvelles entreprises, la création d’innovations et l’attraction de plus de talents.