La hausse des prix à la production a ralenti pour le septième mois consécutif en janvier. Elle se situe désormais à son plus bas niveau depuis septembre 2016. Certains analystes craignent une déflation alors que la demande intérieure faibli.

Parallèlement, la hausse des prix à la consommation est revenue le mois dernier à son plus bas niveau en rythme annuel depuis un an, d’après le Bureau d’Etat des Statistiques. Cette situation ralentit les prix alimentaires en dépit de l’approche des fêtes du nouvel an lunaire, qui a généralement pour effet de faire monter les prix.

L’indice des prix à la production (PPI) n’a augmenté que de 0,1% sur un an en janvier alors qu’il avait progressé de 0,9% en rythme annuel en décembre 2018. Les économistes interrogés parl’agence de presse Reuters prévoyaient en moyenne un ralentissement un peu moins marqué, à 0,2%. Par rapport à décembre 2018, les prix à la production ont baissé de 0,6%, après -1% le mois précédent.

« Il est trop tôt pour dire que la Chine est entrée dans un environnement déflationniste mais il est certain que les risques ont augmenté« , a commenté Raymond Yeung, chef économiste Chine chez ANZ, à Reuters.

Les profits des entreprises industrielles ont aussi diminué en décembre 2018 pour le deuxième mois consécutif. D’ailleurs, les prix des matières premières ont reculé en janvier pour la première fois depuis plus de deux ans, après une hausse de 0,8% en décembre.

Le gouvernement fait face à un ralentissement de la demande intérieure dans certains secteurs, et un impact sur la production. De ce fait, cette conjoncture pourrait obliger le gouvernement ainsi que les institutions économiques et monétaires à soutenir l’activité.

« Puisque la déflation des prix à la production va probablement s’accentuer dans les mois à venir, nous nous attendons à ce que les autorités mettent en oeuvre de nouvelles mesures visant à alléger les pressions financières sur les entreprises industrielles, entre autres en réduisant les taux d’intérêt », a indiqué à Reuters, Julian Evans-Pritchard, économiste senior Chine chez Capital Economics.

Concernant l’indice des prix à la consommation, il a augmenté de 1,7% sur un an en janvier, après une progression de 1,9% en décembre, un ralentissement inattendu puisque les estimations le donnait en hausse de 1,9%.

De même, les produits alimentaires ont augmenté de 1,9% par rapport à janvier 2018, après +2,5% sur un an en décembre. L’indice de base des prix à la consommation, qui exclut les composantes volatiles des produits alimentaires et de l’énergie, a augmenté de 1,9% sur un an en janvier, après +1,8% en décembre.