À la suite de l’annonce que la Chine mènera des exercices militaires dans les îles Paracel (îles Xisha) du 1er juillet au 5 juillet, Mathew George, Ph.D., analyste de l’aérospatiale et de la défense chez GlobalData, a expliqué que « les revendications et les exercices militaires de la Chine dans la mer de Chine méridionale sont un sujet de controverse pour ses voisins depuis un certain temps ».

« Ces exercices doivent être compris dans plusieurs contextes différents. À la fois politiquement, comme le Vietnam avait récemment nommé quatre conciliateurs et arbitres, poursuivant peut-être une option légale et militairement alors que le Vietnam se concentre sur la modernisation navale, annonçant même qu’il avait fabriqué localement sa version du missile de croisière anti-navire russe Kh-35UE, le VCM -1« , a indiqué l’analyste.

Le Pentagone a dénoncé, jeudi, la tenue d’exercices militaires chinois autour de l’archipel des Paracels, disputé en mer de Chine méridionale. Ils ont eu lieu du 1er au 5 juillet, a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.

Selon l’armée américaine les activités « déstabiliseront encore davantage la situation » dans cette zone revendiquée par la Chine mais aussi par le Vietnam et Taïwan, a ajouté le ministère.

Selon le rapport de GlobalData sur le marché vietnamien de la défense – Attractivité, paysage concurrentiel et prévisions jusqu’en 2025, « 49% des importations au Vietnam étaient des navires de guerre, et il y a une forte poussée pour les systèmes Land C4ISR au cours des cinq prochaines années ».

« Ces exercices militaires de la Chine ne feront que renforcer la perception des menaces que le Vietnam possède sur la surveillance accrue et les patrouilles maritimes », pour Mathew George.

« Les deux pays ont des relations amicales ailleurs et une familiarité entre les idéologies de partis, mais les plaisanteries s’arrêtent quand il s’agit de la souveraineté des pays. La Chine fait face à une pression croissante à l’échelle mondiale, mais ses interactions récentes avec ses voisins ont été énergiques », a souligné ce dernier.

« La situation a été tendue avec l’Australie, l’Inde et Taïwan (sans parler des États-Unis). La Chine pourrait se retrouver à affirmer sa puissance économique dans la région pour s’assurer que ses voisins sont en faveur des intérêts économiques chinois », a conclu Mathew George.