jeudi, juillet 25

Li Jian assure que les ressortissants ont refusé les mesures chinoises

Dans un communiqué de presse, l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Li Jian a répondu à la polémique autour du traitement subit par les africains en Chine. Selon lui, « certains ressortissants étrangers ont refusé d’appliquer les mesures gouvernementales, telles que la quarantaine et le dépistage ».

Ce dernier rappelle que parmi ces mesures de protection et de prévention sanitaires, « il y a notamment les confinements médicaux et les tests de dépistage du Covid-19 obligatoires pour toute personne récemment arrivée en Chine et pour tout les cas suspects, la mise en quarantaine des personnes testées positives ou ayant été en contact direct avec des cas confirmés, etc. »

Selon lui, « certains ressortissants étrangers ont refusé de s’y conformer et ont même recouru à des comportements excessifs parmi lesquels les agressions physiques sur des membres du personnel médical. D’autres ont également essayé de se soustraire à la mesure de quarantaine ».

En effet, d’après un communiqué de presse de la municipalité de Canton, que cinq nigérians ont été testés positifs et s’étaient rendus dans plusieurs restaurants et hôtels de la ville sans respecter les quatorze jours.

« Ce comportement augmente substantiellement le risque de contamination pour toutes les personnes autour d’eux. De plus, de retour dans leur propre pays, la sécurité sanitaire des populations locales est également exposée. Le non-respect des mesures par ces personnes se révèle donc dangereux, aussi bien pour la Chine que pour leurs pays d’origine », a indiqué Li Jian.

Ce dernier admet des « malentendus entre les départements compétents et les habitants locaux » lors de l’application des mesures de protection et de prévention sanitaires. Le gouvernement a ainsi assuré que « la méthode de travail et de communication des autorités locales pourrait-elle être perfectionnés dans l’avenir afin d’éviter d’éventuels malentendus ».

Pour rassurer, l’ambassadeur a rappelé qu’au moment « où la Chine menait le plus dur combat contre le Covid-19, le peuple chinois a reçu des soutiens sincères et précieux des peuples amis africains. Nous en sommes infiniment reconnaissants et allons en retour, apporter nos soutiens solides et concrets pour appuyer la lutte des pays africains contre le Covid-19 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *