« Le constructeur américain Tesla est le bienvenu pour s’installer en Inde et y fabriquer des voitures, mais ne doit pas importer de véhicules de Chine », a déclaré le ministre indien du Transport, Nitin Gadkari.

Ce dernier a indiqué lors d’une conférence de presse que « fabriquer en Chine et vendre ici n’est pas une bonne proposition ».

Tesla cherche à importer et vendre ses véhicules électriques en Inde. La société américaine ferait pression depuis près d’un an sur les autorités de New Delhi pour qu’elles réduisent les droits de douane, qui, selon Elon Musk, le directeur général de la société, sont parmi les plus élevés au monde.

Ses démarches n’ont pour l’instant pas abouti. Des sources officielles indiennes ont déclaré en janvier qu’elles n’étaient pas convaincues par le lobbying de Tesla. Cependant en 2021, le ministère des industries lourdes avait demandé à Tesla de commencer à fabriquer ses véhicules électriques emblématiques en Inde avant que des concessions fiscales puissent être envisagées.

La société n’a en effet pas dévoilé de plan d’investissement en Inde, une mesure qui serait conforme à la vision « Make in India » du Premier ministre Narendra Modi, qui vise à stimuler la fabrication locale et à créer des emplois.

Près de la moitié des véhicules vendus par Tesla dans le monde en 2021 ont été fabriqués dans son usine chinoise de Shanghaï.