«L’internationalisation du yuan est une tendance inévitable lorsque l’économie se développe»

par | Sep 8, 2021 | OPINIONS, Selection de la rédaction, Tribunes

Dans un article publié dans Le Quotidien du peuple, Song Ke, directeur adjoint de l’Institut monétaire international de l’Université Renmin de Chine, a expliqué pourquoi l’internationalisation du yuan est une tendance inévitable lorsque l’économie chinoise se développe.

L’indice d’internationalisation du RMB (RII) a atteint son plus haut niveau depuis 5 ans et demi, selon un rapport récent de l’agence de presse, Reuters. Le yuan devrait dépasser le yen japonais et la livre sterling pour devenir la 3e monnaie internationale de règlement la plus reconnue d’ici 2030, selon une prévision de Citibank.

En 2009, la Banque populaire de Chine a lancé un projet pilote de règlement par le yuan dans le commerce transfrontalier, marquant ainsi le début de l’internationalisation du yuan. Durant plus d’une décennie, le yuan est de plus en plus orienté vers le marché et reconnu au niveau international et s’est imposé comme une monnaie importante dans le commerce international, les transactions financières et les réserves officielles de changes. Il a aussi joué un rôle essentiel en facilitant le commerce et les investissements, le développement innovant du secteur financier, et en rendant service à l’économie réelle.

Le RII s’est multiplié par 250 en dix ans en passant de 0,02 au 1er trimestre 2010 à 5,02 au 4e trimestre 2020, selon les chiffres publiés par l’Institut monétaire international de l’Université Renmin de Chine. Même si l’IIR reste toujours inférieur aux indices d’internationalisation du dollar américain (51,27) et de l’euro (26,17), il a dépassé ceux du yen (4,91) et de la livre (4,15) et s’est hissé au 3e rang des principales monnaies internationales pendant 3 trimestres consécutifs.

Le niveau global d’internationalisation du yuan n’a cessé d’augmenter au cours des dernières années, malgré le fait que le compte de capital de la Chine n’a pas été totalement ouvert. Le pays a fait ses premiers pas vers l’internationalisation de sa monnaie avec des caractéristiques chinoises, grâce aux accomplissements dans les domaines suivants.

Premièrement, l’économie réelle de la Chine, pierre angulaire de l’internationalisation de sa monnaie, a maintenu une «croissance sans crise» à long terme, fournissant une base solide pour l’internationalisation du RMB. Quand la COVID-19 a plongé l’économie mondiale dans une profonde récession et rendu l’environnement extérieur extrêmement difficile, la Chine a été le premier et le seul pays à réaliser une croissance positive parmi les principales économies mondiales. Les investisseurs mondiaux ont donc une plus grande confiance dans le RMB et les actifs financiers en RMB.

Deuxièmement, la Chine poursuit toujours l’ouverture de haut niveau, permettant au RMB d’accomplir progressivement plus de fonctions dans le monde. Le volume et la part du RMB dans le règlement du commerce transfrontalier ont connu une hausse stable. En ce qui concerne l’utilisation du RMB dans les transactions financières, les investissements directs sortants et les investissements directs étrangers utilisant le RMB sont en progression constante. La création d’un marché des obligations offshore en RMB se poursuit.

L’ouverture du marché des capitaux s’est accélérée. Des percées ont été réalisées dans le développement du marché des produits financiers dérivés. Les actifs financiers en RMB séduisent des investisseurs mondiaux. S’agissant des réserves de change mondiales, le RMB étant entré dans le panier des droits de tirage spéciaux (DTS) du Fonds monétaire international (FMI), son montant dans les réserves de change mondiales est passé de 90,78 milliards de dollars en 2016 à 269,49 milliards de dollars en 2020, enregistrant une croissance pendant 10 trimestres consécutifs. Aujourd’hui, 75 pays et régions ont inclus le yuan dans leur réserve de change.

Troisièmement, la Chine a constamment amélioré la coopération internationale et les infrastructures pour renforcer l’utilisation du yuan. La multiplication des accords bilatéraux de swap de devises et des banques de compensation en RMB a facilité l’utilisation du RMB à l’étranger. Les zones de libre-échange dans l’ensemble du pays ont élargi les zones pilotes pour les opérations transfrontalières en RMB.

Par ailleurs, la région de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao renforce l’interconnexion entre marchés financiers de façon coordonnée, de manière à élargir progressivement l’utilisation transfrontalière du RMB. La Chine a réalisé des progrès notables dans la construction du système de paiement interbancaire transfrontalier (CIPS) en RMB, facilitant davantage l’utilisation transfrontalière du RMB.

Aujourd’hui, l’économie mondiale est confrontée aux incertitudes, alors que le yuan a fait preuve d’une grande stabilité, et ce, pour 3 raisons :

Tout d’abord, l’économie chinoise a une grande résilience. Face aux chocs provoqués soudainement par la COVID-19 et à l’environnement extérieur de plus en plus défavorable, l’économie et la société chinoises ont montré une grande résilience. Le pays a non seulement réalisé des progrès stratégiques importants dans la lutte contre la COVID-19, mais également dans le développement économique et social du pays tout en s’adaptant à une lutte à long terme contre la COVID-19. Par conséquent, l’économie réelle et le commerce extérieur ont tous réalisé une croissance positive, et le montant des investissements étrangers réellement utilisés a battu un nouveau record, créant ainsi un environnement économique propice à l’internationalisation du yuan.

Ensuite, la valeur du RMB est restée stable. La COVID-19 a secoué gravement le marché financier international, aggravant la panique chez les acteurs du marché. La Chine a maintenu sa politique monétaire dans des marges normales, et le taux d’intérêt et le taux de change du RMB sont restés relativement stables, tandis que les banques centrales des principaux pays et régions ont mis en place des politiques monétaires ultra-souples et mené des opérations contracycliques non conventionnelles.

Enfin, la Chine n’a cessé d’approfondir la coopération internationale. La Banque populaire de Chine a signé des accords bilatéraux de swap de devises avec les banques centrales ou les autorités monétaires de plus de 30 pays et régions depuis 2008, couvrant les principales économies développées et émergentes ainsi que les principaux marchés offshore du RMB. Le swap bilatéral de devises facilite le commerce et les investissements, garantit la liquidité de l’offre de RMB, et renforce la capacité du RMB à résister aux risques, de manière à envoyer un signal positif sur le RMB au monde et à renforcer la confiance des investisseurs étrangers dans le RMB.

http://french.peopledaily.com.cn/Economie/n3/2021/0908/c31355-9893555.html

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :